120 Battements par minute aux Oscars 2018

120 battements par minute en route vers les Oscars 2018120 Battements par minute a été choisi pour représenter la France aux Oscars 2018 !

Voilà une nouvelle qui fait plaisir, à quelques mois de la révélation des nommés à la grande cérémonie des Oscars 2018.

Pour l’Oscar du Meilleur film étranger, la France tient enfin une vraie chance puisque que le comité a décidé d’envoyer 120 Battements par minute aux membres de l’Académie. Ils seront les derniers à dire si oui ou non le film figurera parmi les nommés. Donc pour le moment il s’agit d’une pré-sélection.

Mais une sélection qui a quand même de grandes chances, contrairement aux derniers films, on pense notamment au film Renoir, pré-sélectionné en 2013 mais qui n’aura pas convaincu l’Académie. Rien de bien surprenant.
Depuis Le Prophète en 2010, aucun film français n’a passé le cap des pré-sélections. Ce n’est pas faute d’avoir envoyé de bons films, notamment Intouchables, qui finira par avoir son remake américain (comme quoi, ils ont aimé notre film), ou La guerre est déclarée.

En pleine ère Trump où la communauté LGBT est dénigrée, fort de son Grand Prix au Festival de Cannes 2017 et des nombreuses critiques positives, 120 Battements par minute s’impose déjà comme le meilleur choix. Et pour une fois, on a le droit d’y croire, d’être sur la liste des 8 ou 9 nommés et d’obtenir la statuette.

Alors, est-ce que le réalisateur Robin Campillo emmènera Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel ou encore Antoine Reinartz avec lui à Hollywood ? On croise très fort les doigts et on attend la décision de l’Académie. La catégorie du Meilleur film étranger dévoile sa liste de nommés avant les autres catégories, donc on saura assez vite si 120 Battements par minute sera de la partie.

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d’Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l’indifférence générale.
Nouveau venu dans le groupe, Nathan va être bouleversé par la radicalité de Sean.

 

Du côté des autres pays, la Corée du Sud compte sur son Taxi Driver (12 millions de spectateurs, film présenté au Festival du Film Coréen à Paris le 24 octobre) la Bulgarie a envoyé Glory de Kristina Grozeva et Petar Valchanov (sorti en avril 2017), la République Tchèque a choisi Ice Mother (sortie le 15 novembre) présenté au Festival de Tribeca, le Mexique compte sur Tempestad de Tatiana Huezo présenté au dernier Festival de Berlin, le Kosovo a sélectionné Unwanted le premier film d’Edon Rizvanolli et la Lettonie a The Chronicles of Melanie de Viesturs Kairiss qui a déjà eu de très bons retours. Le Kirghizistan a choisi lui Centaure (sortie le 31 janvier 2018 en France) de Aktan Arym Kubat, et Taïwan a proposé le documentaire Small Talk de Hui-Chen Huang qui a obtenu le Teddy Award du Meilleur documentaire au dernier Festival de Berlin. La Norvège envoie Thelma présenté récemment à l’Étrange Festival au Forum des Images, Singapour compte sur le Pop Aye de Kirsten Tan (sorti le 6 septembre en France).

On n’oublie pas la possibilité de voir D’abord ils on tue mon père d’Angelina Jolie pour représenter le Cambodge. Même s’il s’agit d’un film Netflix, le film est sorti sur les écrans du pays, ce qui est l’une des premières conditions pour satisfaire l’Académie.

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest3Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.