[Critique] 14 ans, premier amour

[Critique] 14 ans, premier amour (note: 3/5 - via popmovies.fr)Retour sur le joli 14 ans, premier amour.

Titre original : 14+
Réalisateur : Andreï Zaytsev
Acteurs : Gleb Kalyuzhny, Ulyana Vaskovich, Olga Ozollapinya
Distribution : Fratel Films
Durée : 1h46
Genre : Comédie, Romance
Date de sortie : 10 mai 2017

Synopsis : C’est l’histoire d’un premier amour, éclos très jeune dans la banlieue d’une grande ville. Tels des Roméo et Juliette modernes, vivant entre les réseaux sociaux et la rue, deux adolescents voudraient s’affranchir des lois qui les gouvernent : celles de leurs parents et celles des bandes rivales qui contrôlent leur quartier. Pour pouvoir être ensemble, ils devront surmonter beaucoup d’obstacles, désobéir, oser le premier pas.

Mon avis

Avec 14 ans, premier amour le réalisateur russe Andreï Zaytsev réalise son tout premier long-métrage. Et pour une première, il a réussi son entrée.

C’est certainement l’un des films les plus vrais et touchants sur le premier amour. Pas d’artifice, pas de musique trop présente, pas de grosse romance dramatique. Non, Zaytsev offre un film simple et réaliste. On peut se mettre à la place des jeunes personnages, comprendre leur timidité, les regards en coin, les rôles à tenir face aux ami(e)s. Et puis il y aussi la pression de l’entourage. Ils ne viennent pas du même quartier, et leurs deux écoles sont rivales et s’affrontent dans des combats violents.
Ce premier amour, on le comprend d’autant plus qu’il est d’actualité, avec la présence des réseaux sociaux dans la découverte de l’autre. Faut-il passer par là pour faire le premier pas ? L’ajouter en amie ou bien lui envoyer un message ? Le dilemme est énorme et on imagine bien ce qui se passe dans la tête du héros.

Les acteurs sont très bien choisis. Que ce soit les deux acteurs principaux, que l’on découvre et espère revoir dans d’autres films, ou bien les seconds rôles comme celui de la mère d’Alex. Celle-ci est interprétée par Olga Ozollapinya et on ressent bien les craintes de la mère alors que son fils, qu’elle élève seule, grandi et qu’elle se doit d’avoir la fameuse conversation avec lui. Cette scène est une des meilleures du film. On sent le malaise du jeune garçon, gêné de parler de sexualité avec sa mère, quand celle-ci est angoissée et triste à l’idée de voir son petit garçon devenir comme son père.

14 ans, premier amour est un joli petit film sur la découverte de l’amour, les premiers de séduction, les difficultés pour franchir le pas, le regard des parents sur cette relation.
Le tout est porté par un excellent casting et une bande originale plaisante (avec des titres très connus, et des chansons russes).

Ma note: 3/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest1Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.