[Critique] Bohemian Rhapsody

[Critique] Bohemian Rhapsody : note: 4/5 - via popmovies.frRetour sur le biopic Bohemian Rhapsody consacré à Freddie Mercury !

Réalisateur : Bryan Singer
Acteurs : Rami Malek, Gwilym Lee, Lucy Boynton, Ben Hardy, Joseph Mazzello
Distribution : Twentieth Century Fox France
Durée : 2h15
Genre : Biopic, Drame
Date de sortie : 31 octobre 2018

Synopsis : Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Mon avis

Le biopic consacré à Freddie Mercury aura eu du mal à se faire. Sacha Baron Cohen était attaché au projet depuis 2010 avant de partir, suite notamment à des différents créatifs avec le studio.
Qui sera donc le nouveau Freddie Mercury ? Il n’aura pas fallu très longtemps au studio et à Bryan Singer (qui sera viré à quelques jours de la fin du tournage mais reste crédité) pour le trouver en Rami Malek.

L’acteur possède lui aussi une ressemblance avec le chanteur, et il le confiera en interview, c’est grâce à son physique qu’il a obtenu le rôle. Mais en voyant le résultat de Bohemian Rhapsody, il faut aussi dire que son talent explose aux yeux. Pour celles et ceux qui ne le savaient pas encore, c’est une belle façon de le découvrir et pour les autres, c’est juste la confirmation qu’on lui connait depuis longtemps.

Même si l’on n’est pas fan de musique ou du groupe, on se laisse emporter par ce tourbillon de folie, ce quatuor qui n’a pas peur de créer et de tenter des choses, au grand damne des oreilles puritaines de la musique. Qui ne tente rien n’a rien, le groupe a tenté, s’est créé encore et encore sans jamais perdre son souffle ce qui faisait sa singularité. C’est là tout la magie du film et où Rami Malek explose l’écran. Freddie Mercury était un homme de scène et l’acteur est bluffant. C’est intéressant de découvrir cette facette du groupe. Ce n’est pas juste le chanteur qui est à l’origine du succès du groupe, même si sans lui Queen n’est pas Queen. Chaque membre a participé et apporté sa touche à la composition. Ils étaient vraiment soudés et l’ego n’avait pas sa place.

Du spectacle il y a, des rires aussi et de l’émotion, notamment sur la fin quand Freddie Mercury commence à sombrer, sa mauvaise relation, et découvrira qu’il a le Sida. Et puis il y a Mary, cette femme qui lui sera restée fidèle et sa plus grande amie, dans les bons et surtout les mauvais moments. On ne pourra pas ne pas ressentir de frissons lors du grand concert à Wembley pour Live Aid.
Bon on passera sur le défilé capillaire des autres membres du groupe, même si Malek ni échappe pas avant d’adopter sa coiffure courte et sa moustache.

Bohemian Rhapsody est un grand spectacle qui ne déçoit pas et où l’on ne s’ennuie pas, malgré les 2h15. Rami Malek est époustouflant et mérite l’attention qu’il reçoit. Nul doute qu’il est l’un des grands favoris pour les Oscars.

Ma note : 4/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.