[Critique] Coco

[Critique] Coco (note: 3/5 - via popmovies.fr)Que vaut Coco, nouveau film du studio Pixar ?

 

Réalisateur : Lee Unkrich, Adrian Molina
Acteurs : Andrea Santamaria, Ary Abittan, François-Xavier Demaison, Benjamin Bratt, Gael García Bernal
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h45
Genre : Animation, Aventure, Fantastique
Date de sortie : 29 novembre 2017

Synopsis: Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

Mon avis

Film de fin d’année, film de Noël signé Pixar, le studio nous emmène dans un tout nouvel univers avec le joli Coco.

Originalité, on découvre la culture mexicaine à travers l’histoire qui se déroule durant le Jour des Morts, qui a lieu pendant deux jours le 1er et 2 novembre de chaque année. Un peu comme en France, à la différence que là-bas, c’est une véritable fête et un grand respect des traditions. Une tradition dont le charme opère tout de suite et qui donne envie d’y croire.

Le film traite des sujets habituels sur la poursuite de ses rêves, ne pas les abandonner et surmonter les obstacles, mais aussi l’importance de la famille. Un peu normal d’avoir ce sujet alors que l’on parle de la mort.
Mais le film réalisé par Lee Unkrich (Toy Story 2 et 3, Monstres et Cie) se démarquera par son graphisme.

Coco réserve une surprise et une réussite au niveau du travail des images qui sont poussées et certains passages donnent presque l’impression d’une image en relief alors que le film est en 2D.

Bien que prévisible sur le dénouement, que l’on voit venir très vite, et un brin long sur certains passages, Coco n’en reste pas moins très charmant et entrainant avec sa musique.
Même si la morale est du déjà-vu, revu, on ne pourra pas s’empêcher de vouloir revoir cette histoire et de célébrer comme il se doit, nos morts et de ne jamais les oublier.

Ma note : 3/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.