[Critique] Detroit

[Critique] Detroit (note: 5/5 - via popmovies.fr)Découvrez l’histoire vraie terrifiante de Detroit avec le film de Kathryn Bigelow.

Réalisateur : Kathryn Bigelow
Acteurs : John Boyega, Will Poulter, Algee Smith
Distribution : Mars Films
Durée : 2h23
Genre : Thriller, Drame
Date de sortie : 11 octobre 2017

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation.
À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés…

Mon avis

Décidément, quand Katrhyn Bigelow décide de faire un film, elle fait les choses comme il faut.
En choisissant un sujet aussi compliqué, aussi délicat que celle des émeutes de Detroit survenues en 1967, il y avait des risques à trop en faire ou mal le faire. Mais non. La réalisatrice maîtrise son sujet, tant que le scénario que sur la forme.

Detroit a une résonance particulière, alors que l’Amérique a vu ressurgir des groupes de Néo-Nazis et Suprémacistes blancs.
Forcément, quand on voit ce film, on repense à ces événements qui ont eu lieu il y a tout juste deux mois. 50 ans après, les Noirs sont toujours victimes. 50 ans après, on découvre l’horrible nuit que des jeunes ont passé dans cet hôtel.
On ne peut qu’avoir des frissons, être horrifié, indigné par l’attitude des forces de l’ordre, police et armée.

La force de Detroit, c’est bien entendu son sujet. Une histoire vraie que l’on ne connaissait pas forcément en France et que le monde entier découvre aujourd’hui. Kathryn Bigelow, première femme à avoir obtenu l’Oscar du Meilleur réalisateur en 2010 pour Démineurs, n’avait pas besoin de plus pour attirer les spectateurs dans les salles. Son talent n’est plus à démontrer. En seulement deux films, elle a su s’imposer parmi les meilleurs.

Mais Detroit vaut aussi le coup avec son incroyable casting et surtout, le remarquable Will Poulter. C’est lui qui tient le rôle le plus effrayant, c’est lui que l’on va le plus détester. C’est le raciste qui ne se croit pas raciste par excellence. Sa taille, sa voix, ses mimiques, tout le rend terrifiant, encore plus quand il tente de sourire. (Et dire qu’il a failli incarner le clown Pennywise dans Ça.)

Will Poulter dans Detroit

Si l’acteur se démarque (et mériterait complément des nominations pour son rôle), il n’en reste pas moins que Detroit est un vrai travail d’équipe. Tous les acteurs sont excellents et jouent avec justesse. Algee Smith, Jacob Latimore, Jason Mitchell, Hannah Murray (série Game of Thrones), Jack Reynor, Anthony Mackie, Nathan Davis Jr., Kaitlyn Dever. Ils sont tous remarquables. On ne peut qu’imaginer la dureté de jouer pendant des heures la scène du couloir, la dureté aussi qu’ont connu les vrais protagonistes.
J’aurais juste un petit bémol pour John Boyega, j’aurais aimé voir un autre acteur, moins connu dans le rôle de témoin silencieux pris au piège.

Detroit de Kathryn Bigelow

Detroit ne laisse pas indifférent. Detroit ne laisse pas indemne quand on sort de la salle. Révoltant et à la fois touchant, le film de Kathryn Bigelow va hanter et marquer les esprits.

Ma note : 5/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.