[Critique] Get Out

[Critique] Get Out (note: 3/5 - via popmovies.fr)Get Out fait le buzz depuis plusieurs semaines. Un buzz mérité ?

Réalisateur : Jordan Peele
Acteurs : Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener
Distribution : Universal Pictures International France
Durée : 1h44
Genre : Thriller
Date de sortie : 3 mai 2017

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.

Mon avis

Depuis plusieurs semaines, le monde du cinéma crie au succès, et au génie, du film Get Out.
De bons retours, mais aussi certaines critiques négatives (notamment de Samuel L. Jackson sur le choix du casting principal), et puis à quelques jours seulement de la sortie en France, on apprend que Universal Pictures travaille déjà à la nomination aux Oscars 2018 du film. Oui, déjà. Trois mois seulement après l’édition 2017.

C’est avec toutes ces informations que l’on va découvrir ce Get Out qui fait tant de bruit. Mais est-ce mérité ?

Force est de constater que oui, Jordan Peele (humoriste et acteur avant tout) réussit son coup pour son premier long-métrage en tant que réalisateur.
Un thriller puissant, un univers horrifique, le genre et puis le scénario, solide et intelligent fait clairement la force et l’intérêt du film. Les clichés et préjugés sur les Noirs, aux États-Unis (en pleine ère Trump en plus), le réalisateur écrit savamment, les piques et répliques sont parfaites et les réactions du protagoniste principale excellente. On ne peut que se mettre à sa place, faire de gros yeux et lever les sourcils devant tout ce spectacle.

La première partie du film est certainement la plus angoissante et terrifiante.
On découvre, en même temps que Daniel Kaluuya, cette petite ville où réside la famille de sa petite-amie. Une famille pour le moins très (trop) amicale, un jardinier et une gouvernante très (trop) souriants, des regards sombres dignes de serial killer, des apparitions furtives dans le noir (un peu de jump-scare mais très, très peur et très loin de ce que Hollywood balance à gogo). Pas très rassurant, en plus d’être dans une belle et grande maison en plein milieu des bois.
L’ambiance est posée, on ne sait pas trop à quoi s’attendre, on s’accroche au fauteuil quand le premier dénouement arrive (frissons garantis !), après de bonnes minutes d’angoisse, à trouver tout le monde suspect.

Une fois la première partie angoissante terminée, on plonge dans le côté horreur du film avec quelques scènes qui pourront déranger les plus sensibles. Mais on est loin de ce que l’on pouvait attendre au tout début, lorsque Get Out était mis uniquement en tant que film « Epouvante-horreur ».
Mais c’est bien le suspense qui reste à l’ordre car la fin n’est pas proche et, même si l’on peut deviner certaines choses, on ne sait pas tout. On retient toujours la respiration mais Jordan Peele est sympa avec le spectateur et arrive à offrir de l’humour à ses situations.

Get Out ne prend pas de partie. Il n’est pas du côté du héros Noir qui se sent mal à l’aise au milieu de tout ces Blancs, un peu en mode bête de foire, ni de celui des Blancs, maladroits qui essayent à leur façon de rassurer leur héros en lui disant ou montrant qu’ils n’ont pas de problème avec les Noirs.
C’est ce qui est intéressant et encore une fois, c’est bien grâce à l’écriture que le tout fonctionne. Un peu de cliché, le héros qui est mal à l’aise, un peu d’humour, beaucoup de tension et de mystère.
On n’oubliera pas le casting qui est excellent et permet de rendre le scénario encore plus angoissant. Et petit plaisir de voir Catherine Keener (40 ans toujours puceau, New York Melody) dans un tout autre registre

Ma note : 3/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.