[Critique] Gravity

Critique-GravityDécouvrez ma critique du film Gravity.


Réalisateur : Alfonso Cuaron
Acteurs : Sandra Bullock, George Clooney, Ed Harris
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 1h30
Genre :  Science fiction
Date de sortie : 23 octobre 2013

Synopsis : Pour sa première expédition à bord d’une navette spatiale, le docteur Ryan Stone, brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l’astronaute chevronné Matt Kowalsky. Mais alors qu’il s’agit apparemment d’une banale sortie dans l’espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l’univers. Le silence assourdissant autour d’eux leur indique qu’ils ont perdu tout contact avec la Terre – et la moindre chance d’être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d’autant plus qu’à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d’oxygène qu’il leur reste.

Mais c’est peut-être en s’enfonçant plus loin encore dans l’immensité terrifiante de l’espace qu’ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre…


Gravity – Bande annonce VOST par PopMovies

Mon avis

L’année 2013 touche à sa fin et alors que les premiers mois étaient plutôt mous, cette fin d’année élève le niveau pour offrir chaque mois un gros film et cette fois-ci, c’est au tour de Gravity de satisfaire les attentes.

En altitude, dans une sorte de néant, de trou immense, noir où le silence règne, la caméra se pose, offrant des plans visuellement incroyable, avec des couleurs enchanteresses, la Terre apparait, toute bleue, avec ses reliefs. Et puis dans cette immensité sombre, apparaissent des petits points blancs. Les astronautes, déployés en mission à des kilomètres de chez eux, loin de la civilisation, un seul lien les relie à la Terre, la station Houston, qui les avertit aussi des dangers.

Des longs plans, des longs silences et puis soudain le bruit. La musique de Steven Price retentit, stressant, stridente, elle monte en puissance avant de se couper net, comme aspirée dans un tourbillon.

Dans l’immensité de l’espace, les astronautes doivent faire face à des dangers et ici, le gros danger apparait sous la forme de débris. Lancés à des kilomètres, se sont des missiles qui s’abattent sur l’équipage qui ne possèdent aucun moyen de défense. A la merci de l’espace, l’histoire montre que l’homme est son propre danger. Chaque vis, chaque tôle, chaque déchet qu’ils abandonnent devient une menace.

Déjà seuls dans l’espace, l’équipage composé de George Clooney et Sandra Bullock va se retrouver encore plus isolé suite à cette pluie de débris. Sans contact avec Houston, il faut trouver un moyen de rentrer sur Terre, tout en évitant un nouveau passage de ces missiles et en surmontant ce silence, inquiétant.

Côté casting, Sandra Bullock confirme son talent, tout en justesse dans ce Gravity pesant, en parvenant à montrer avec réalité, la détresse de son personnage et permet au spectateur de s’identifier à elle. Un rôle puissant et très humain.
George Clooney s’en sort honorablement et passe plutôt bien en amateur de country.

Au final, Alfonso Cuaron signe un grand et beau film, stressant et prenant, il faut s’accrocher à son fauteuil et retenir son souffle à plusieurs reprises.
Gravity ne laisse pas indifférent et on ne ressort pas indemne de la projection.

Ma note : 4/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.