[Critique] Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1

[Critique] Harry Potter et les reliques de la mort - partie 1 (note: 3/5 - via popmovies.fr)C’est la fin de la franchise. Retour sur Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1.

Titre original : Harry Potter and the Deathly Hallows – Part 1
Réalisateur : David Yates
Acteurs : Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 2h25
Genre : Fantastique, Aventure
Date de sortie : 24 novembre 2010

Synopsis : A partir de 10 ans

Le pouvoir de Voldemort s’étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d’espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

Mon avis

L’avant-dernier film de la franchise Harry Potter joue la carte du film lent et long, où l’émotion prend le dessus sur l’action.
De l’action bien sûr il y en a en début de film, alors que la menace Voldemort est de plus en plus réelle et proche du jeune sorcier et ses amis. Une fois le premier affrontement passé avec celui-ci et ses sbires, il est temps pour Daniel Radcliffe et ses deux amis de s’éloigner pour partir à la recherches des derniers Horcruxes pouvant anéantir le Dark Lord.
Dans le pue d’action que nous réserve le début du film, nous avons droit à chaque fois à une touche d’humour, ce qui vient détendre une atmosphère grise et lourde qui va déjà connaitre des pertes.

Pour cela, nous assistons à une longue quête, calme dans son ensemble et où les jeunes sorciers vont devoir faire face à eux-mêmes, leurs craintes sur l’avenir de cette mission.
Il ne passe pas grand chose pendant une bonne partie du film. Ce qui pose la question, n’ayant pas lu le roman, si toute cette lenteur, ces longs plans dans la forêt sont vraiment nécessaires.
Contrairement au Prince de sang-mêlé où l’on comprenait la lenteur de l’histoire, ici c’est un peu plus difficile d’accrocher. D’autant plus que l’on assiste, enfin dirons certains, à la révélation de l’attirance entre les personnages joués par Emma Watson et Rupert Grint. Le problème c’est que cette dernière est gênée et maladroite et cela se ressent beaucoup. L’actrice n’est pas à l’aise, même sur les scènes proches avec Radcliffe, et ce ne sont pas les meilleurs moments que l’on voit.

Alors que l’on commençait à se lasser, l’action revient sur les 30 dernières minutes du film. Offrant alors un des moments les plus sombres et effrayants de ce volet.
Un premier affrontement, décisif, avec les partisans de Voldemort, dont certains commencent à se demander si tout cela est une bonne idée.
Parmi toute cette noirceur, un peu de lumière viendra avec la présence de l’elfe libre, Dobby. Personnage phare de l’épisode de La chambre des secrets, c’est avec grand plaisir qu’on le retrouve ici en sauveur de Harry Potter et ses amis. Un beau moment, chargé d’émotions.

Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1 se découpe en trois parties : une première qui mise sur l’action alors que les personnages connaissent des bouleversements dans leur vie, notamment pour le personnage d’Emma Watson et ses parents Moldus. La seconde partie est beaucoup plus longue et lente et il est facile de décrocher. La troisième et dernière partie du film voit un premier affrontement avec les partisans de Voldemort pour Harry Potter et ses amis. Sans oublier, la mort tragique d’un nouveau personnage.
Il faut s’y faire, la franchise perdra de nombreux personnages attachants mais c’est d’un côté appréciable car on ne sait pas qui peut mourir, personne n’est à l’abri. Et puis ça rend les choses un peu plus réalistes que le côté conte de fée où personne ne meurt.

Ma note : 3/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.