[Critique] It Comes At Night

[Critique] It Comes At Night (note: 2/5 - via popmovies.fr)It Comes At Night est-il le chef-d’oeuvre de l’horreur qu’on nous annonce ?

Réalisateur : Trey Edward Shults
Acteurs : Joel Edgerton, Riley Keough, Carmen Ejogo, Kelvin Harrison Jr.
Distribution : Mars Films
Durée : 1h37
Genre : Epouvante-horreur, Thriller
Date de sortie : 21 juin 2017

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Alors que le monde est en proie à une menace terrifiante, un homme vit reclus dans sa propriété totalement isolée avec sa femme et son fils. Quand une famille aux abois cherche refuge dans sa propre maison, le fragile équilibre qu’il a mis en place est soudain bouleversé.

Mon avis

It Comes At Night ne dévoilait rien dans ses bandes annonces. Et même, la dernière est plutôt alléchante et prometteuse.
Quand on voit le film, fort est de constater que le réalisateur a de bonnes idées et il y a de bons éléments. La tension est bien présente, l’ambiance est pesante et inquiétante. S’il n’avait été question que d’un thriller, le résultat aurait été bon mais Trey Edward Shults a voulu en faire un film d’épouvante/horreur. Et ça ne fonctionne pas.

Tout est avant tout psychologique, et on aurait tendance à se croire devant un épisode de la série The Walking Dead (une épidémie, des gens qui se transforment et qu’on doit tuer, les gens sont-ils malades donc contaminés ?).
Mais voilà, on ne va jamais au bout des choses et le fameux « It » du titre ne fait pas d’apparition réelle. Ce qui aurait pu passer, encore une fois, sans devoir rajouter des scènes pseudo-gores. L’idée d’une présence maléfique, qui ne surgit que la nuit, suffit à créer une angoisse et elle est convaincante avec les personnages.
A partir du moment où le réalisateur veut vraiment effrayer (ou dégouter), ça ne marche pas, c’est trop et ça ne rentre plus dans le cadre de la paranoïa.

It Comes At Night fonctionne sur certains moments. Sur d’autres, on s’ennuie. Ce qui est dommage car il y a un bon casting, Joel Edgerton est toujours impeccable et il y a de bons points. Mais entre une envie de vraiment faire peur avec les effets du genre et un scénario peu solide, et prévisible, on se dépêche de sortir de la salle et on oubliera vite le film.
La déception est bien là alors qu’on nous avait vendu It Comes At Night comme « Un chef-d’oeuvre de l’horreur ».

Ma note: 2/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest1Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.