[Critique] La Belle et la Bête

[Critique] La Belle et la Bête (note: 2/5 - via popmovies.fr)La Belle et la Bête version 2017 avec Emma Watson est-elle magique ?

Titre original : Beauty And The Beast
Réalisateur : Bill Condon
Acteurs : Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans, Josh Gad
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 2h14
Genre : Fantastique, Romance
Date de sortie : 22 mars 2017

Synopsis : Fin du XVIIIè siècle, dans un petit village français. Belle, jeune fille rêveuse et passionnée de littérature, vit avec son père, un vieil inventeur farfelu. S’étant perdu une nuit dans la fôret, ce dernier se réfugie au château de la Bête, qui le jette au cachot. Ne pouvant supporter de voir son père emprisonné, Belle accepte alors de prendre sa place, ignorant que sous le masque du monstre se cache un Prince Charmant tremblant d’amour pour elle, mais victime d’une terrible malédiction.

Mon avis

Disney continue de surfer sur la vague d’adaptation live après l’énorme succès de Maléfique.
Certains films marchent, comme Le Livre de la Jungle de Jon Favreau, mais d’autres non, comme Cendrillon. Alors dans quelle catégorie ranger La Belle et la Bête de Bill Condon ?

Dans la catégorie du milieu.
Ni réussi, ni décevant, cette nouvelle adaptation live de La Belle et la Bête trouvera un bon accueil parmi les fans d’Emma Watson.
Si l’actrice semble être un bon choix, le résultat n’est pas forcément très convaincant. La faute principalement à ses nombreuses mimiques dont elle n’arrive pas à se débarrasser. En plus de ne pas être tout à fait à l’aise et sans fluidité dans ses mouvements. Et côté chant, on ne pourra pas vraiment dire puisque les voix ont été arrangées pour être lisses et « parfaites ». (On est loin de l’enregistrement live d’Emma Stone dans La La Land et ce petit rire sur l’une des chansons.)
Non, Emma Watson n’est pas vraiment la Belle que j’attendais (même si je n’en attendais pas). Et c’est pour moi le point faible du film. Une héroïne pas tout à fait séduisante, à laquelle on ne peut pas s’identifier tout à fait et qui ne dégage rien.

L’attrait de cette adaptation se trouve du côté du duo formé par Luke Evans et Josh Gad, alias Gaston et LeFou.
Dès leur entrée dans le film, la séduction et la magie opère. L’alchimie fonctionne et surtout Luke Evans est un excellent choix pour jouer ce célèbre macho. Il dégage le charisme nécessaire et surtout il est très convaincant niveau chant. Impossible de ne pas tomber sous le charme d’Evans. Tout comme Josh Gad, à un autre niveau, qui se glisse avec aisance dans la peau de l’acolyte. Drôle, il offre une belle scène dans le final.

Du coté de l’histoire, rien de bien nouveau, le studio fait une copie de l’animé. Tout en cherchant à se démarquer en offrant de nouvelles chansons, pas si mémorables que ça, et avec des éléments en plus sur les personnages principaux. Mais là aussi, ça ne marche pas.
Après, on retiendra la diversité, avec plusieurs acteurs de couleurs dans des rôles clés. Ce qui est appréciable et une nouveauté pour Disney qui n’avait pas donner autant de place à une minorité dans ses films.

La Belle et la Bête est plaisant à regarder, une petite magie opère mais il manque cruellement quelque chose au film de Bill Condon pour faire rêver, encore et encore une fois le film terminé.

Ma note : 2/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest1Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.