[Critique] Le Grand jeu

[Critique] Le Grand jeu (note: 2/5 - via popmovies.fr)Passage derrière la caméra réussit pour Aaron Sorkin avec Le Grand jeu ?

Titre original : Molly’s Game
Réalisateur : Aaron Sorkin
Acteurs : Jessica Chastain, Idris Elba, Kevin Costner
Distribution : SND
Durée : 2h20
Genre : Thriller, Drame
Date de sortie : 3 janvier 2018

Synopsis : La prodigieuse histoire vraie d’une jeune femme surdouée devenue la reine d’un gigantesque empire du jeu clandestin à Hollywood ! En 2004, la jeune Molly Bloom débarque à Los Angeles. Simple assistante, elle épaule son patron qui réunit toutes les semaines des joueurs de poker autour de parties clandestines. Virée sans ménagement, elle décide de monter son propre cercle : la mise d’entrée sera de 250 000 $ ! Très vite, les stars hollywoodiennes, les millionnaires et les grands sportifs accourent. Le succès est immédiat et vertigineux. Acculée par les agents du FBI décidés à la faire tomber, menacée par la mafia russe décidée à faire main basse sur son activité, et harcelée par des célébrités inquiètes qu’elle ne les trahisse, Molly Bloom se retrouve prise entre tous les feux…

Mon avis

Sur le papier, l’idée d’adapter l’histoire incroyable et vraie de la Madame Poker d’Hollywood était intéressante. Elle l’était encore quand on apprenait que ce serait le scénariste de The Social Network ou encore la série The Newsroom qui serait aux commandes, derrière la caméra pour son premier long-métrage, en plus de l’écriture du scénario.

L’essai en tant que réalisateur pour Aaron Sorkin sera au final plutôt mitigé.
On ne lui enlèvera pas sa plume et le fait qu’il sait magné les mots et offrir un scénario solide. Raconter une histoire, il sait faire mais lui donner vie, ce n’est pas pour lui (pour le moment).

Le Grand jeu démarre très fort, avec une première partie vraiment solide et captivante, portée par une Jessica Chastain qui est, une nouvelle fois sans surprise, au sommet.
L’actrice brille et elle continuera de briller tout au long alors que le film s’écroulera assez vite. Et c’est là que l’ennui commence car, en dehors d’offrir de magnifiques échanges entre Chastain et Idris Elba, la seconde partie voit son rythme retomber brutalement. L’adrénaline est partie, les parties de poker sont terminées et il ne s’agit plus que de parlotte. Encore et encore. D’ailleurs Elba partira dans une longue tirade pour défendre le personnage de Molly Bloom et il faudra s’accrocher pour tout suivre.
Il y a beaucoup de voix off, ce qui est au final très agaçant et montre clairement l’habilité de Sorkin avec les mots plutôt qu’avec les images. Les choix de montage n’aident pas non plus, on s’y perd assez et on peut décrocher. Il n’y a pas d’intensité et on a envie de se précipiter dehors une fois que le film est terminé.

Au final, Le Grand jeu vaut principalement pour le plaisir de revoir Jessica Chastain dans le rôle d’une femme forte et surprenante. L’actrice confirme son talent et il serait temps qu’elle soit récompensée.
Idris Elba s’en sort lui aussi bien mais il y a un gros manque de charisme du côté de Kevin Costner.
Le film est long, bien trop long, il faut se retenir pour ne pas partir ou s’endormir pendant toutes ces longues discussions.
Aaron Sorkin devra plus se pencher sur la mise en scène la prochaine fois. Il a prouvé, et on le savait déjà, qu’il était doué pour l’écrit.

Ma note : 2/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.