[Critique] Le Labyrinthe : La Terre Brûlée

Critique Le Labyrinthe : La Terre Brûlée (note: 4/5)Retour sur Le Labyrinthe : La Terre Brûlée.

Titre original : The Maze Runner : The Scorch Trials
Réalisateur : Wes Ball
Acteurs : Dylan O’Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster, Ki Hong Lee
Distribution : Twentieth Century Fox France
Durée : 2h01
Genre : Action , Science fiction , Aventure
Date de sortie : 7 octobre 2015

Synopsis : Thomas et les autres Blocards vont devoir faire face à leur plus grand défi, rechercher des indices à propos de la mystérieuse et puissante organisation connue sous le nom de WICKED. Or le monde qu’ils découvrent à l’extérieur du Labyrinthe a été ravagé par l’Apocalypse. Leur périple les amène à la Terre Brûlée, un paysage de désolation rempli d’obstacles inimaginables. Plus de gouvernement, plus d’ordre… et des hordes de gens en proie à une folie meurtrière qui errent dans les villes en ruine. Les Blocards vont devoir unir leurs forces avec d’autres combattants pour pouvoir affronter WICKED et tenter de défier son immense pouvoir.

Mon avis

Le premier volet avait été une incroyable surprise, tenant en haleine du début à la fin, laissant planer le mystère sur la suite des événements. Du coup cette suite était plus qu’attendue et le verdict est là.

Le Labyrinthe : La Terre Brûlée reprend là où on avait laissé les jeunes qui avaient réussi à s’échapper du labyrinthe. Une nouvelle aventure commence pour eux mais le temps des questions est loin d’être terminé alors que l’on trouve quelques réponses à celles que l’on se posait dans le premier film. Il reste quelques mystères mais dans l’ensemble l’histoire est bien posée et apporte comme il faut des éléments pour comprendre ce qui arrive aux jeunes emmené par un Dylan O’Brien convaincant.

Cette suite continue sur la même lancée que le premier Labyrinthe, offrant à nouveau une énorme tension avec des courses poursuites à huis clos ou  dans le noir, augmentant considérablement le rythme cardiaque, on s’accroche au fauteuil en se demandant comment les personnages vont s’en sortir.
C’est l’un des points forts de La Terre Brûlée qui ne baisse pas en intensité dans sa première partie et fait mieux que son prédécesseur à ce niveau.
La seconde partie du film est plus calme, même si une scène va de nouveau faire monter la tension, et offre quelques réponses aux questions des personnages et du spectateur.

Du côté du casting il n’y a rien à redire. Plaisir de retrouver les visages du premier film, Ki Hong-Lee alias Minho et Thomas Brodie-Sangster alias Newt en tête, et de découvrir les petits nouveaux

Pour celles et ceux n’ayant pas lu le roman, Le Labyrinthe : La Terre Brûlée remplit indéniablement son rôle de divertissement, offrant une bonne grosse dose d’action et de l’émotion. Le film ne déçoit pas et l’envie de le revoir, ainsi que le premier Labyrinthe, est là.
Le film arrive à maintenir la surprise ce qui est assez rare avec les adaptations de romans dont on peut plus ou moins prévoir les prochaines actions quand elles ne sont clairement dites. On ne sait pas ici ce qui attend les personnages dans ce second volet ni dans le prochain et dernier film qui, on l’espère, sera tout aussi haletant pour un grand final.

Ma note : 4/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.