[Critique] Le Labyrinthe : le remède mortel

[Critique] Le Labyrinthe : Le remède mortel (note: 4/5 - via popmovies.fr)Alors, que donne ce Labyrinthe : le remède mortel, dernier volet de la franchise ?

Titre original : The Maze Runner : The Death Cure
Réalisateur : Wes Ball
Acteurs : Dylan O’Brien, Kaya Scodelario, Thomas Brodie-Sangster, Ki Hong Lee
Distribution : Twentieth Century Fox France
Durée : 2h22
Genre : Action , Science fiction , Aventure
Date de sortie : 7 février 2018

Synopsis : Dans ce dernier volet de l’épopée LE LABYRINTHE, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au coeur du Labyrinthe.

Mon avis

Le second volet, La Terre Brûlée, avait laissé un petit goût de mitigé avec sa deuxième partie de film moins riche en action, mais qui répondait à des questions. Mais depuis le début, la franchise remplit haut la main sa mission de divertissement. Et si les films sont loin d’être très fidèles aux romans, ils ont le mérite d’avoir une histoire solide.

La sortie du Labyrinthe : le remède mortel aura été repoussée d’un an, suite au grave accident de Dylan O’Brien sur le tournage pendant une cascade. Heureusement pour l’acteur et les fans, il s’est remis et a pu reprendre son rôle de Thomas qui sera, dans ce volet, confronté à des pertes mais aussi à des choix à faire (romance ? amitié ? le monde ?) .

Wes Ball, aux commandes de la franchise depuis le début, offre un troisième volet bourré d’action et donc un final à la hauteur. C’est très certainement le meilleur film de la franchise.
Très peu de moments de repos, Thomas et les Blocards partent en mission sauvetage de Minho et des autres jeunes retenus par Wicked. Ce qui réserve des scènes inédites et impressionnantes.
Le réalisateur semble avoir entendu les plaintes de certains concernant la lenteur de la seconde partie de La Terre Brûlée et du coup ça explose de partout. Mais pas n’importe comment et pas juste pour faire plaisir aux spectateurs.
La musique colle parfaitement à l’action mais aussi aux scènes plus dramatiques et on replonge dans le film en l’écoutant.

Du côté de l’histoire, certaines questions trouvent des réponses mais on s’en pose à nouveau une fois que la fin arrive. Il y a toujours des zones d’ombres concernant ce fameux virus et son remède mortel. Du coup, on serait tenté d’avoir encore un film, ou bien un livre qui raconte et donne plus d’informations sur cette fin. Peut-être que les réponses se trouvent dans le roman de James Dashner. Des romans qui sont bien loin d’avoir été fidèlement adaptés au cinéma mais qui se tiennent pour celles et ceux qui ne les ont pas lus.

Le Labyrinthe : le remède mortel est une bonne conclusion à la franchise. Elle n’est pas très bonne dans le sens où l’on peut se poser encore des questions à la fin mais le film tient le spectateur en haleine, la tension au maximum comme pour le tout premier Labyrinthe.
Une conclusion riche en émotions alors que l’on quitte Thomas et les Blocards.

Ma note: 4/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.