[Critique] Le Voyage d’Arlo

Critique Le Voyage d'Arlo (note: 1,5/5)Retour sur Le Voyage d’Arlo, nouveau film de Pixar.

Titre original : The Good Dinosaur
Réalisateur : Peter Sohn
Avec les voix françaises de : Jean-Baptiste Charles, Eric Cantona, Olivia Bonamy
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h35
Genre : Animation , Aventure , Comédie
Date de sortie : 25 novembre 2015

Synopsis : A partir de 3 ans

Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l’extinction des dinosaures n’avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s’étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?
Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.

Mon avis

Après le génial et l’énorme coup de coeur Vice-Versa sorti en juin dernier, Pixar se devait de faire tout aussi bien voir mieux avec son film de Noël, Le Voyage d’Arlo.
Si la bande annonce était prometteuse, le résultat final est loin de ce que l’on pouvait attendre et espérer.

La première chose que l’on retient du film c’est sans conteste l’énorme travail et le soin apporté au niveau visuel. Les paysages sont magnifiques, les nuages et l’eau, pourtant un des éléments les plus compliqués à reproduire au cinéma, sont d’un tel réalisme que l’on aurait presque l’impression que le studio a filmé en milieu naturel. Alors vrai ou nouvelle avancée technique ? Quoi qu’il en soit, on reste admiratif devant toute la beauté du film.

Visuellement très beau mais du côté de l’histoire, c’est le vide.
Pixar a pour habitude d’offrir des récits construits avec une morale que l’on peut lire sur plusieurs niveaux mais ici dans Le Voyage d’Arlo la morale arrive très rapidement et elle est d’une telle simplicité que cela étonne de la part du studio. On cherche un autre élément qui aurait échappé mais non.
Même si dans la bande annonce on sentait venir l’émotion, il n’en est rien dans le film qui n’arrive pas spécialement à émouvoir. La faute aussi à du déjà-vu sur certains passages (un petit côté Roi Lion).
Le duo formé par Arlo et Spot est attachant mais sans plus, il n’y a pas vraiment d’étincelle qui passe quand on les voit ensemble.
Les personnages secondaires ne servent pas à grand chose dans le récit, si ce n’est rappeler ce que l’on sait déjà sur la leçon de The Good Dinosaur.
On pourra aussi pointer du doigt une certaine violence, surprenant pour un film Pixar et pour les enfants, avec un des personnages secondaires et le petit Spot.

Au final, malgré sa beauté Le Voyage d’Arlo n’arrive pas à surpasser Vice-Versa, véritable chef d’oeuvre. Il est impossible de ne pas comparer les deux qui sortent à cinq mois d’écart.
Le film manque d’originalité dans son histoire, empruntant pas mal d’éléments à d’autres classiques, et d’émotion. On regarde Arlo sans problème mais sans être émerveillé comme c’est souvent le cas avec Pixar.

Ma note : 1,5/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest4Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.