[Critique] L’écume des jours

Critique-Lecume-des-joursDécouvrez ma critique du film.


Réalisateur : Michel Gondry
Acteurs :  Romain Duris, Audrey Tautou, Gad Elmaleh, Omar Sy
Distribution : StudioCanal
Durée : 2h05
Genre : Comédie dramatique , Fantastique
Date de sortie : 24 Avril 2013

Synopsis : L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.

Mon avis

Michel Gondry a fait le pari d’adapter le roman de Boris Vian, L’écume des jours.
Un pari risqué mais que seul quelqu’un du calibre de Gondry pouvait vraiment entreprendre. Du coup le réalisateur ,nous offre une véritable oeuvre, laissant exploser toute sa créativité.

Effusion de couleurs, de mécanismes ingénues, fous et remarquables. Un travail impressionnant et qui en met plein la vue, on ne peut qu’admirer. La première partie est pop, coloré, enjoué comme on assiste à la recherche de Colin pour être, lui aussi, amoureux. Alors forcément les débuts d’une histoire d’amour (toujours) beaux et c’est toute cette beauté, cette joie que Gondry laisse exploser.Malheureusement tout n’est pas toujours rose et la seconde partie perd de son éclat avec la maladie de Chloé. Là aussi Gondry se montre créatif pour montrer la fin de ces beaux jours.

Si le côté créatif, l’imaginaire de Gondry laisse admiratif, le réalisateur oublie de nous émouvoir. Dur de ressentir de l’empathie pour les personnages tant l’accès est mis sur la mise en scène. Romain Duris et Audrey Tautou s’en sortent plutôt bien mais ils n’offrent pas une prestation nouvelle, ils font la même chose que d’habitude, on les mêmes mimiques et ne dégagent aucune émotion. Le seul qui réussit à faire un petit pincement au coeur c’est Omar Sy. L’acteur arrive à passer de la comédie au drame dans le film, et il est touchant sur la deuxième partie.

Au final, Gondry éblouit mais oublie de nous faire verser une larme avec L’écume des jours.

Ma note : 3/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.