[Critique] L’heure de la sortie

[Critique] Lheure de la sortie (note: 4/5 - via popmovies.fr)

Serez-vous présent à l’heure de la sortie ?

Réalisateur : Sébastien Marnier
Acteurs : Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot, Pascal Greggory
Distribution : Haut et Court
Durée : 1h43
Genre : Thriller
Date de sortie : 9 janvier 2019

Synopsis : Lorsque Pierre Hoffman intègre le prestigieux collège de Saint Joseph il décèle, chez les 3e 1, une hostilité diffuse et une violence sourde. Est-ce parce que leur professeur de français vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’enfants surdoués ? Parce qu’ils semblent terrifiés par la menace écologique et avoir perdu tout espoir en l’avenir ? De la curiosité à l’obsession, Pierre va tenter de percer leur secret…

Mon avis

Alors que l’on se plaint du manque de film de genre français, on avait commencé à être servi avec Dans la brume (certes non sans défaut mais un bon début qui faisait bien plaisir), voilà qu’arrive quelques écrans, l’énigmatique L’heure de la sortie.

Ira, ira pas le voir. On se laisse tenter par la présence de Laurent Lafitte, valeur sûre du cinéma français, dans un nouveau registre. Lui qui nous a habitués à la comédie, il se tourne de plus en plus vers le côté sombre du cinéma et cela lui va très bien. Et quand on le voit face à cette bande d’adolescents, on ne peut qu’applaudir son talent. L’acteur est impeccable et très convaincant face à ces jeunes qui font vraiment froid dans le dos et qu’on n’aimerait surtout pas côtoyer. Si ils sont aussi inquiétants, la palme revient à Luana Bajrami (si un regard pouvait tuer, elle ferait bien des dégâts).

Il n’y a pas à dire, pour son second film (après Irréprochable, sorti en 2016, avec Marina Foïs), Sébastien Marnier signe une petite pépite qui mérite toute l’attention des spectateurs qui se laisseront porter par leur curiosité. Ou bien l’envie de voir une nouvelle facette du talent de Lafitte. Alors qu’il se retrouve face à cette bande de jeunes, froids, arrogants, menaçants, on ne peut qu’être comme son personnage. Pour les autres spectateurs, réticents, il faudra les pousser dans la salle obscure pour voir un peu d’originalité (c’est rare donc il faut sauter sur toute occasion qui se présente).

En sortant de L’heure de la sortie, on sera encore sous le coup et l’histoire mais surtout les personnages nous poursuivront encore un petit moment. On se pose aussi des questions sur le sujet de la fin, qui ne peut laisser indifférent à l’heure actuelle.

Ma note : 4/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.