[Critique] Moi, Tonya

[Critique] Moi, Tonya (note: 2/5 - via popmovies.fr)Margot Robbie brille t-elle dans le biopic Moi, Tonya ?

Titre original : I, Tonya
Réalisateur : Craig Gillespie
Acteurs : Margot Robbie, Allison Janney, Sebastian Stan
Distribution : Mars Films
Durée : 2h
Genre : Drame, Biopic, Comédie
Date de sortie : 21 février 2018

Synopsis :En 1994, le milieu sportif est bouleversé en apprenant que Nancy Kerrigan, jeune patineuse artistique promise à un brillant avenir, est sauvagement attaquée. Plus choquant encore, la championne Tonya Harding et ses proches sont soupçonnés d’avoir planifié et mis à exécution l’agression…

Mon avis

Il y a quelque chose d’assez dérangeant quand on voit Moi, Tonya.

Oui, Margot Robbie est une belle femme mais c’est aussi une bonne actrice, ça on le sait depuis Le Loup de Wall Street et les autres films dans lesquels elle a joué par la suite. Ce n’est donc pas une surprise de voir toutes les nominations, y compris aux Oscars, pour l’actrice. Il n’y avait pas vraiment besoin pour elle de ce genre de film, aussi tôt dans sa carrière mais on comprend son besoin d’être prise au sérieux par le reste d’Hollywood.
Il n’y a rien à redire sur la performance de Margot Robbie, excellente comme d’habitude. Elle est habitué au genre comique et donc il serait intéressant de la voir prochainement dans un registre plus dramatique.

Ce qui est dérangeant avec Moi, Tonya c’est cette idée de faire un film, et de mettre en vedette Tonya Harding et d’utiliser l’humour pour faire passer le crime auquel elle a participé.
Comédie noire, on découvre la vie peu facile de la patineuse américaine, entre violence et talent, rejet du monde du patinage car elle ne fait pas partie de l’élite. Il y a des sujets intéressants et sérieux dans cette grosse pagaille. Mais on ne sait pas quoi penser ni comment réagir face aux scènes de violence récurrentes entre le couple et Harding et sa mère. Ça se cogne en permanence et on devrait en rire. C’est vraiment dérangeant.
Utiliser l’humour pour montrer toute l’absurdité des personnes qui ont monté le coup contre sa rivale Nancy Kerrigan, oui c’est une bonne idée. Les personnages sont assez débiles naturellement qu’il n’y a pas besoin d’en rajouter, c’est déjà assez vraisemblable.

Sentiment plutôt partagé devant Moi, Tonya.
Si Margot Robbie n’avait pas besoin de prouver ici son talent, elle le fait parfaitement. On découvre Allison Janney qui est excellente dans son rôle de mère ingrate.
Mais on se pose la question de sa place, en tant que spectateur, face à ce film qui met donc en avant le bourreau en essayant de le faire passer pour une victime. Le tout en utilisant la violence et l’humour. Difficile de savoir sur quel pied se mettre, même s’il y a de bonnes choses dans cette réalisation.

Ma note: 2/5

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.