[Critique] Mulholland Drive

[Critique] Mulholland Drive (note: 3/5 - via popmovies.fr)Retour sur Mulholland Drive de David Lynch.

Titre original : Mulholland Dr.
Réalisateur : David lynch
Acteurs : Naomi Watts, Laura Harring, Justin Theroux
Distribution : Tamasa Distribution
Durée : 2h26
Genre : Fantastique, Thriller, Drame
Date de sortie : 21 novembre 2001

Synopsis : A Hollywood, durant la nuit, Rita, une jeune femme, devient amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

Mon avis

Lorsque l’on découvre Mulholland Drive pour la première fois, sans connaître le style de David Lynch, on sort de la salle avec un regard perdu. Décontenancé, on ne sait pas encore très bien ce que l’on vient de voir. Et il va falloir un peu de temps, de repos et de recul pour pleinement apprécier l’oeuvre de Lynch.

Riche, le film l’est et il y a donc plusieurs niveaux de lecture et d’appréciation. Il l’est aussi au niveau de son casting : Justin Theroux, Mark Pellegrino (séries Lost, Supernatural, 13 Reasons Why), Billy Ray Cyrus, Melissa George. C’est un défilé.
Deux mondes se rencontrent, celui de la jeune et innocente Betty, blonde, incarnée brillamment par Naomi Watts. Elle débarque à Los Angeles en espérant devenir la nouvelle grande star du cinéma. Face à elle, la brune sexy, aux belles courbes, Rita, jouée par Laura Harring. Elle est la vedette d’Hollywood, un rêve que le personnage de Betty espère bien toucher.

La première partie se déroule tel un thriller, où Naomi Watts joue les détectives pour découvrir la véritable identité de cette nouvelle amie. Menant son enquête, elle n’oublie pas la raison première de sa présence à Los Angeles et c’est ainsi qu’on la suit à l’une de ses auditions. Pour ce qui sera l’une des meilleures scènes du film et l’une des meilleures prestations de la carrière de Naomi Watts. La réussite sourit à cette Betty qui va embrasser son rêve.

La seconde partie perturbe complètement. On perd les repères alors que les rôles et les situations changent.
Plus sombre, Naomi Watts touche le fond. Elle n’a plus rien à voir avec la fraîche et impeccable Betty. Elle incarne désormais la jeune actrice qui galère pour attirer le regard des réalisateurs, alors qu’elle fréquente l’une des stars, vous l’aurez deviné, Laura Harring.
On plonge en plein trip, alors que cette Betty devenue Diane, regarde, impuissante, son monde s’effondrer.

Mulholland Drive se termine, laissant bouche bée. Qu’est-ce qu’il faut comprendre ? Où est la réalité ? Où est le rêve ?
On ne trouve pas de réponse à la présence de certains personnages, certaines situations ne trouvent pas de sens sur le moment. Perplexe, perplexe. Mais il y a quelque chose d’hypnotisant dans ce Mulholland Drive. Tellement que même plusieurs jours après, on y repense sans cesse.

Ma note : 3/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest1Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.