[Critique] Noé

Critique-NoeQuand Noé sombre…


Titre original : Noah
Réalisateur : Darren Aronofsky
Acteurs : Russell Crowe, Jennifer Connelly, Emma Watson
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 2h18
Genre : Fantastique, Péplum, Aventure
Date de sortie : 9 avril 2014

 

Mon avis

Avec Noé, Darren Aronofsky se lance dans un projet très ambitieux, religieux et risqué.Il n’est jamais simple de s’attaquer à tout ce qui touche à la religion, bien souvent les critiques pleuvent et démontent le film. Darren Aronofsky en était conscient et pour son premier film « grand spectacle », il a voulu satisfaire le plus de monde. C’est raté car en faisant ainsi, le réalisateur pioche un peu partout des éléments de chaque récit de l’histoire. C’est dommage car s’il y a des points intéressants, cela rend le film trop inégal.

Noé porte un regard très sombre sur l’Homme, habité par tous les vices, facilement corrompu.
Sans conteste, la première partie est la plus intéressante du film avec la présentation de la famille pleine de bonnes intentions, le récit sur la création du monde, Eve & Adam, Abel & Cain.
Côté décor, tout est simple et les paysages sont durs. Aucun arbre, de la terre noire, un ciel rouge sang, le soleil qui est caché derrière de grands nuages. Un paysage de désolation.
Certains plans sont aussi très bien filmés et il n’y a que très peu d’effets spéciaux. Cela reste visuellement beau.

Plus le film avance, plus il se perd mais une question principale ressort : jusqu’où peut-on aller par conviction ? Quand est-ce qu’on laisse le libre-arbitre prendre le dessus ?
C’est le moment où tout tombe dans la folie, avec son personnage principal aveugle et sourd, qui n’entend rien d’autre que ce que Le Créateur lui dit dans ses rêves. En voulant faire le Bien, Noé fait aussi le Mal et immanquablement la question du libre-arbitre s’impose.
La famille de Noé est loin d’être pleine de vertu, et Noé montre lui-même toute l’horreur de l’être humain.
On pourrait aussi reprocher la laideur des animaux en image de synthèse, la musique qui ne colle pas, la longueur avec certains passages vides et le jeu des acteurs. Car oui, si Russell Crowe est plutôt convaincant, ce sentiment change rapidement avec la seconde partie du film où il en fait trop et agace. Il irrite et le reste du casting ne brille pas plus que ça.

Au final, il est assez dur de se faire un avis sur ce Noé
Il y a de bons points, il y avait matière mais Aronofsky a voulu plaire et il se perd dans ses propres idées de l’histoire qu’il a toujours adoré.
Il faudrait sûrement une seconde projection pour réellement se prononcer sur le cas.

Ma note : 1,5/5

 

N’oubliez pas de liker la page Facebook de PopMovies pour ne rien louper de l’actualité cinéma !

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone
Tags:

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.