[Critique] Passengers

[Critique] Passengers (note: 2/5 - via popmovies.fr) Avec Passengers, Jennifer Lawrence et Chris Pratt s’essayent à la science-fiction. Convaincant ?

Réalisateur : Morten Tyldum
Acteurs : Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 1h57
Genre : Science fiction, Romance, Action
Date de sortie : 28 décembre 2016

Synopsis : Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

Mon avis

Passengers débarque enfin sur les écrans après des années à chercher son casting, et sûrement avoir d’autres problèmes qu’on ne connait pas forcément. A l’époque où Keanu Reeves était attaché au film, le projet semblait intéressant et on avait encore un espoir de voir l’acteur quand il disait en 2014 être toujours de la partie. Oui mais voilà, en 2015, Chris Pratt, frais de l’énorme succès de Jurassic World, arrive sur le devant de la scène et prend la place de Reeves. Il est très vite rejoint par Jennifer Lawrence, la star du moment depuis Winter’s Bone et Hunger Games. Et pour la petite anecdote, l’actrice réussira un joli coup avec ce film pour lequel elle a été payée dans les 20 millions de dollars, nettement plus que Pratt et ses 12 millions.

Mais on le sait, ce n’est pas parce que l’on a deux grosses têtes à l’affiche que le film va cartonner. Et c’est le cas de Passengers qui déçoit, si on en attendait quelque chose.
Plusieurs choses ne vont pas dans le film de Morten Tyldum, qui n’avait déjà pas franchement convaincu avec Imitation Game (nommé malgré tout aux Oscars en 2015).
Impossible de rentrer dans les détails de ce qui ne colle pas dans l’histoire sans spoiler mais il y aura une révélation qui gâchera l’intrigue. Et soulèvera plusieurs questions, un brin dérangeantes.

Si l’on essaye de faire abstraction de ce gros problème, il n’y a pas grand chose à retenir de ce film.
Alors oui Jennifer Lawrence et Chris Pratt sont beaux, il y a un petit truc qui passe mais ce n’est pas la grande alchimie. (Ils font en tout cas bien mieux que Jamie Dornan et Dakota Johnson.)
Le côté film de science-fiction n’est pas exploré et relayé par la petite romance, ce qui est dommage car il y avait du potentiel à en savoir un peu plus.

Ce que l’on peut retenir de Passengers ce sont les images magnifiques, la beauté du vaisseau, Michael Sheen qui est très bien dans son rôle de barman (on s’attache d’ailleurs plus à lui) et la très belle bande originale de Thomas Newman. Mais pour l’histoire, prévisible sur certains points, incomplète sur d’autres, elle s’oubliera vite.
Le film n’est pas si catastrophique que ça mais ce n’est pas non plus un très grand film.

Ma note : 2/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.