[Critique] Sous surveillance

Critique-Sous-surveillanceDécouvrez ma critique.


Titre original : The Company You Keep
Réalisateur : Robert Redford
Acteurs :  Robert Redford, Shia LaBeouf, Richard Jenkins, Susan Sarandon, Nick Nolte, Terrence Howard, Stanley Tucci, Julie Christie, Anna Kendrick
Distribution : SND
Durée : 2h01
Genre : Thriller
Date de sortie : 8 Mai 2013

Synopsis : En 1969, un groupe de militants radicaux appelés Weather Underground revendique une vague d’attentats aux Etats-Unis pour protester contre la guerre du Vietnam.
La plupart de ses membres furent emprisonnés, mais quelques-uns disparurent sans laisser de trace… Jusqu’à aujourd’hui.
L’arrestation de Sharon Solarz, l’une des activistes, remet cette affaire sur le devant de la scène, au point d’attiser la curiosité du jeune et ambitieux reporter Ben Schulberg. Jouant de ses relations au FBI, il rassemble petit à petit les pièces du puzzle, le menant jusqu’à Jim Grant, un avocat apparemment sans histoires… Lorsque celui-ci disparait brusquement, le journaliste se lance sur sa piste, déterminé à le retrouver avant le FBI.

Mon avis

Pour Sous surveillance, sa nouvelle réalisation, Robert Redford a sorti le grand jeu en réunissant d’abord un casting incroyable et en s’intéressant à l’histoire d’un groupe de militants appelés les Weathermen.

L’acteur-réalisateur nous présente ce fait, inconnu pour nous, avec l’arrestation d’une des membres de l’ancien groupe et dès lors on s’attend à un thriller prenant, haletant avec des révélations pourquoi pas fracassantes, un bon thriller politique. Les éléments sont là mais le résultat non.

Les événements s’enchainent assez vite mais au fur et à mesure que le film avance, on s’aperçoit des problèmes du scénario. Un rythme très inégal qui fait passer d’un moment prenant à un moment où l’on s’ennuie, des révélations parfois prévisibles et qui mettent du temps à être officielles, donc lorsque cela tombe le spectateur a déjà 10 minutes d’avance.

Ce qui s’annonçait comme un bon petit thriller se révèle en fait être une réunion de vieux et la raison de la cavale du personnage joué par Robert Redford est assez décevante, même si elle est importante d’un certain point de vue. La scène finale d’ailleurs le prouve même si cela est too much car bien trop longue pour bien appuyer le fait que ça y est, tout est rentré dans l’ordre. Mais toujours dans l’idée d’un bon thriller, on attendait mieux.

Le film se la joue vieille école, on respecte totalement ce choix mais sur certains points il faut savoir être logique jusqu’au bout. Et Robert Redford qui dit ne pas aimer réaliser ET jouer dans un film aurait pu ici s’abstenir de se donner le premier rôle.

Niveau casting, Robert Redford a donc fait appel à des grosses têtes. Si cela attire le spectateur, au final c’est décevant puisqu’ils ne font que passer et qu’on enchaine Susan Sarandon, puis Stanley Tucci, puis Nick Nolte, puis … Bref ce ne sont que des seconds rôles.

Au final, si le casting est plaisant, le thriller n’est pas du tout au rendez-vous dans Sous surveillance. Aucune tension, une histoire pas très prenante, des moments creux, un scénario qui manque de force. C’est dommage.

Ma note : 2/5

 

 

Pour ne rien louper de l’actualité cinéma, retrouvez PopMovies sur Facebook !

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.