[Critique] The Jane Doe Identity

[Critique] The Jane Doe Identity (note: 1/5 - via popmovies.fr)L’autopsie qui mène à découvrir The Jane Doe Identity est-elle une réussite ?

Titre original : The Autopsy of Jane Doe
Réalisateur : André Ovredal
Acteurs : Emile Hirsch, Brian Cox, Ophelia Lovibond
Distribution : Wild Bunch Distribution
Durée : 1h39
Genre : Epouvante-horreur, Thriller
Date de sortie : 31 mai 2017

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement

Quand la police leur amène le corps immaculé d’une Jane Doe (expression désignant une femme dont on ignore l’identité), Tommy Tilden et son fils, médecins-légistes, pensent que l’autopsie ne sera qu’une simple formalité. Au fur et à mesure de la nuit, ils ne cessent de découvrir des choses étranges et inquiétantes à l’intérieur du corps de la défunte. Alors qu’ils commencent à assembler les pièces d’un mystérieux puzzle, une force surnaturelle fait son apparition dans le crématorium…

Mon avis

Une bande annonce prometteuse, effrayante, c’est à à reculons que je suis allée voir The Jane Doe Identity. Alors, avais-je raison d’avoir peur ? Le film d’André Ovredal est-il à la hauteur du trailer et des prix reçus ?

Cela dépendra de la sensibilité de chacun. Pour ma part, je me suis ennuyée.

L’ambiance est bien là pour faire comprendre que quelque chose va se passer : une tempête, les regards d’Emile Hirsch, celui-ci qui hésite à sortir avec sa copine pour aider son père sur une dernière autopsie. Et puis quand même, rien que l’idée d’être dans une salle d’autopsie, avec des cadavres à côté suffit à donner des frissons et pas certain que l’on soit comme la petite-amie du personnage de Hirsch, à vouloir connaître et voir l’endroit où son chéri travaille.

Âmes sensibles s’abstenir, et évitez de manger un bon gros repas avant de voir The Jane Doe Identity car la scène d’autopsie est pour le moins, hum, dégueulasse. De ce côté, le genre du film est respecté mais si vous voulez des frissons, il faudra repasser.
Rien de quoi faire vraiment cauchemarder, il y a de bonnes idées (le coup de la clochette…) mais ça reste assez soft et surtout prévisible.Et forcément, on réfléchit logique et on se dit qu’il y a des petites incohérences

The Jane Doe Identity n’explore pas mieux l’histoire autour de cette jeune femme et c’est dommage car il y avait matière à faire un film plus riche. A moins que le réalisateur prépare une suite ? La fin est ouverte et laisse cette possibilité, en plus de montrer une incohérence avec le début.
Le film plaira ou non en fonction de la sensibilité. Mais pour moi, ce n’est pas le film d’épouvante que j’attendais.

Ma note : 1/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest1Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.