[Critique] The Voices

Critique The VoicesÇa donne quoi The Voices ?

Réalisatrice : Marjane Satrapi
Acteurs : Ryan Reynolds, Gemma Arterton, Anna Kendrick
Distribution : Le Pacte
Durée : 1h49
Genre : Comédie, Thriller
Date de sortie : 11 mars 2015

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Jerry vit à Milton, petite ville américaine bien tranquille où il travaille dans une usine de baignoires. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante que compréhensive, à qui il révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona – la délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Bref, tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire – du moins tant qu’il n’oublie pas de prendre ses médicaments…

Mon avis

Sur le papier The Voices semblait intéressant mais un peu risqué avec son mélange des genres. Du coup, et comme bien souvent, soit la sauce prend soit elle ne prend pas et malgré de la bonne volonté (et des échos très bons), The Voices n’est finalement pas convainquant.

L’idée partait bien, avec un bon Ryan Reynolds dans un rôle de schizophrène-psychopathe qui parle à son chien, ce fidèle ami de l’homme, et à son chat, cette boule de poils attachante mais au sale caractère.
L’interaction entre les trois est bonne grâce à des répliques drôles, avec la gentillesse du chien et l’insolence du chat, le mélange est parfait.
Du côté des femmes du film, Gemma Arterton est toujours aussi adorable même quand elle joue un peu à la, gentille, peste, et Anna Kendrick fait du Anna Kendrick dans un rôle un peu déjà-vu de petite-amie parfaite que tout le monde adore.

L’univers dans lequel évolue les personnages est assez kitsch, très coloré et lumineux mais le tout ne va très bien ensemble. Le côté humour côtoie mal le côté humour, il y a un gros problème de rythme, le film n’a pas vraiment de souffle. Le seul intérêt sympa de The Voices c’est quand Ryan Reynolds parle avec ses animaux, le dynamisme est là mais quand il part en solo tout s’essouffle.

Au final il est difficile d’accrocher à The Voices qui a pourtant une bonne idée mais manque terriblement de dynamisme et de bizarrerie alors que le côté loufoque pouvait être un peu plus appuyé. Même si les acteurs sont bons, l’ennui est là et le film s’oublie très vite.

Ma note : 1/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.