[Critique] Turbo

Critique Turbo (note: 3/5 - via PopMovies)L’escargot le plus rapide de l’histoire débarque sur les écrans avec Turbo !


Réalisateur : David Soren
Avec les voix originales : Ryan Reynolds, Samuel L. Jackson, Maya Rudolph
Distribution : Twentieth Century Fox France
Durée : 1h36
Genre : Animation , Aventure , Comédie
Date de sortie : 16 octobre 2013

Synopsis : A partir de 6 ans

Turbo est un escargot qui n’a qu’un seul rêve en tête : être incroyablement rapide ! Son obsession pour la vitesse l’a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur. Mais il est hors de question pour lui de se conformer. C’est alors que se produit un étrange accident qui lui donne soudainement le pouvoir de foncer à toute vitesse. Il s’embarque alors dans une aventure extraordinaire pour accomplir son invraisemblable destinée : courir contre le plus grand champion de course automobile, Guy La Gagne. Avec l’aide d’une équipe d’escargots aussi rusés que stylés, l’ultime outsider Turbo mettra tout son cœur – et sa coquille, pour prouver qu’aucun rêve n’est trop grand, aucun rêveur n’est trop petit.

Mon avis

Au diable l’escargot de jardin tout moche, tout baveux qui fait des ravages dans les plantations. Avec Turbo, place à l’escargot qui rêve de nouveaux horizons, loin des tomates, des « roulés-boulés » et surtout qui aspire à une chose : marcher, ou plutôt rouler, dans les pas de son idole, Guy la Gagne, le meilleur pilote de Formule 1.

Deux problèmes se posent alors pour le petit escargot : le premier évident est qu’il n’est pas une voiture, ou un humain, et le second c’est que du fait de sa nature, il est lent. Très lent.
Mais loin de se décourager, il ne lâche pas son rêve et s’entraîne malgré les rires de ses camarades qui ne comprennent pas se désir de vitesse, insurmontable.

Insurmontable à première vue mais pas impossible pour les créateurs qui ont donc imaginé un tout un concept pour rendre plus rapide l’escargot.
Quand il plongera par accident dans le pot d’une voiture, il sera submergé par un liquide bleu, du protoxyde d’azote, qui le rendra rapide comme l’éclair.
Il peut désormais se la jouer à la « Fast and Furious » mais non sans conséquence auprès des siens qui le rejetteront.

Turbo se veut encourageant, notamment avec la volonté de l’escargot qui ne va pas « rouler-bouler » sous sa coquille pour se cacher mais affronter en face l’adversité et les moqueries.
Aucun rêve n’est trop grand et aucun rêveur n’est trop petit. Il faut y croire et avec des encouragements, rien n’est impossible.

Au final Turbo est un petit escargot bien sympathique qui fait sourire et est très bien entouré. On passe un bon moment, malgré quelques longueurs et des petits vides dans le scénario.

Ma note : 3/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest0Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.