[Critique] Vice-Versa

Critique de Vice-VersaLes petites voix de Vice-Versa sont-elles convaincantes ?

Titre original : Inside Out
Réalisateur : Pete Docter
Avec les voix françaises : Charlotte Le Bon, Marilou Berry, Mélanie Laurent, Pierre Niney, Gilles Lellouche
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h34
Genre : Animation , Comédie , Famille
Date de sortie : 17 juin 2015

Synopsis : A partir de 3 ans

Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Peur se charge de la sécurité, Colère s’assure que la justice règne, et Dégoût empêche Riley de se faire empoisonner la vie – au sens propre comme au figuré. Quant à Tristesse, elle n’est pas très sûre de son rôle. Les autres non plus, d’ailleurs… Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition. Mais quand Joie et Tristesse se perdent accidentellement dans les recoins les plus éloignés de l’esprit de Riley, emportant avec elles certains souvenirs essentiels, Peur, Colère et Dégoût sont bien obligés de prendre le relais. Joie et Tristesse vont devoir s’aventurer dans des endroits très inhabituels comme la Mémoire à long terme, le Pays de l’Imagination, la Pensée Abstraite, ou la Production des Rêves, pour tenter de retrouver le chemin du Quartier Général afin que Riley puisse passer ce cap et avancer dans la vie…

Mon avis

La bande annonce et le pitch donnaient déjà bien envie de voir la nouvelle réalisation de Pixar mais le résultat est au final très loin des attentes que l’on pouvait avoir. Oui car Vice-Versa se révèle être un des meilleurs films d’animation du célèbre studio qui en a fait sa spécialité, ou plus simplement un des meilleurs films d’animation tout court si ce n’est pas un genre vers lequel on se tourne souvent.

Si l’on devait décrire le réalisateur Pete Docter en un mot cela s’impose naturellement : génie.
De l’idée simple de savoir ce qu’il se passe dans la tête de sa petite fille, comment expliquer les différents comportements et décisions d’une personne. Il fallait y penser et il l’a fait avec un résultat plus que convaincant et entrainant. Donner une voix, une personnalisation des différents états d’esprit d’un être humain, en faire un film qui deviendra à coup sûr un grand film culte, un classique à voir et revoir avec toujours le même plaisir.

Vice-Versa présente la joie, tristesse, colère, peur et le dégoût qui sont présents dans la tête de chacun et qui façonnent la personnalité dominée par l’une ou l’autre des petites voix.
Le monde imaginé, le concept de fonctionnement des voix, les souvenirs qui sont gardés, c’est une plongée dans la tête de la jeune héroïne Riley que l’on pourra recréer soi-même et qui laisse vraiment rêveur. S’imaginer avec ces petits personnages à chaque instant de sa vie fait plus que sourire.
Dans le film, les voix sont toutes bien représentatives de chaque état émotionnel, elles sont attachantes et drôles. Et l’humour est poussé en explorant ce qui se passe dans la tête des autres personnages, ce qui réserve parfois d’énormes fous rires qui montrent une nouvelle fois tout le génie de Pete Docter.

La morale du film est très belle et fait réfléchir sur sa vie et son approche aux événements que l’on peut rencontrer. Une très belle leçon pour les plus grands alors que les petits se laisseront naturellement charmer par Joie, Tristesse, Peur, Colère et Dégoût.

Il n’y a aucun défaut à Vice-Versa, si ce n’est celui de se terminer (toute bonne chose à une fin…) car on resterait bien encore et encore en compagnie de ces voix, de ce petit monde réussit du début à la fin (restez pendant le générique !!!), que ce soit au niveau du scénario, du graphisme et des voix.
vice-Versa s’impose comme le meilleur film d’animation de l’année, il sera dur de faire mieux pour les prochaines sorties, de faire autant rire et émouvoir mais aussi rêver comme jamais. Et une chose est sûre, à la sortie chacun imaginera à quoi ressemble ses petites voix.

Ma note : 5/5

Partager cet articleShare on Facebook0Tweet about this on TwitterPin on Pinterest57Share on Google+0Email this to someone

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.