[Critique] Yves Saint Laurent

Critique-Yves-Saint-LaurentDécouvrez ma critique du film.


Réalisateur : Jalil Lespert
Acteurs : Pierre Niney, Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon
Distribution : SND
Durée : 1h40
Genre : Biopic, Drame
Date de sortie : 8 janvier 2014

Synopsis : Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.

Mon avis :

L’année 2014 commence en trombe avec le premier biopic consacré au célèbre créateur de mode Yves Saint Laurent et force est de constater que l’artillerie lourde a été sortie pour offrir au grand public, un regard sur la vie de ce génie torturé.

De son Algérie où il a grandi, le réalisateur suit la montée et la percée dans la mode ce jeune homme, dont le dessin représente toute sa vie et sans quoi il n’arrive pas à vivre.
Derrière ce génie, se cache un homme fragile, qui a du mal à trouver sa place hors de la mode et du dessin. Il ne vit pas, il survit, cherchant de quoi distraire son attention de la réalité cruelle.
Torturé mais amoureux d’un homme, Pierre Bergé qui sera tout pour lui, le film montre la puissance et la violence de cette histoire qui malgré les problèmes n’a jamais failli. Par amour, Pierre Bergé a enduré mais surtout supporté ce talent, faisant de son mieux pour l’aider dans sa vie et dans ses créations.

Esthétique irréprochable, Yves Saint Laurent sublime les créations de l’homme avec des longues séquences de défilé, avec une musique omniprésente qui augmente la beauté de l’image.
Oui mais voilà les scènes ont tendance à se répéter, en plus d’être extrêmement longues. Que ce soit les défilés ou les scènes de fêtes très arrosées, cela tourne assez en rond.

Côté interprétation, là aussi le duo Pierre Niney et Guillaume Gallienne est irréprochable. C’est l’atout du film et ce qui retient clairement l’attention. Autant dire que la mention « Comédie française » est un gage d’un jeu d’une grande qualité.

Au final, Yves Saint Laurent se laisse regarder et apprécier surtout pour son duo mais au-delà il ne passionnera pas vraiment, n’offrant que répétitions et une envie d’éblouir trop grande par sa mise en scène et une musique trop bruyante et omniprésente.

Ma note : 2,5/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.