Du livre au film : Le Crime de l’Orient-Express

Du livre au film : Le Crime de l'Orient-Express par Kenneth BranaghRelevons les différences entre le livre d’Agatha Christie et le film de Kenneth Branagh, Le Crime de l’Orient-Express.

Deuxième adaptation du célèbre roman d’Agatha Christie, Le Crime de l’Orient-Express version 2017 a été réalisée par Kenneth Branagh.
Le réalisateur Britannique a réussi à réunir un énorme casting pour son film et il en a aussi profité pour s’offrir le rôle principal du détective belge Hercule Poirot.

Au casting on retrouvait Daisy Ridley, Kenneth Branagh, Johnny Depp, Michelle Pfeiffer, Josh Gad, Willem Dafoe, Penelope Cruz, Derek Jacobi, Judi Dench, Olivia Colman, Leslie Odom Jr., Tom Bateman, Manuel Garcia-Rulfo, Marwan Kenzari, Lucy Boynton et Sergei Polunin.

Le film aura rencontré un bon succès, suffisant pour donner envie à la 20th Century Fox de préparer une autre adaptation d’un roman d’Agatha Christie, Mort sur le Nil. Et Kenneth Branagh est attendu à nouveau dans le rôle d’Hercule Poirot et en tant que réalisateur.

Le Crime de l’Orient-Express – le film

Synopsis : Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau.

Le Crime de l’Orient-Express – ma critique

Je suis une grande fan d’Agatha Christie et ai lu une grande partie de ses romans. Je n’avais donc pas l’intention de voir cette adaptation. Je préfère d’abord voir le film et ensuite lire le livre, pour ne pas être influencée et déçue tout de suite.
Mais les bons retours étaient là et je me suis lancée. Mauvaise idée, et celles et ceux qui ont aussi lu le livre ont été d’accord, c’est une très mauvaise adaptation.

Vous pouvez lire ma critique et dès maintenant je fais le point sur les différences entre le livre et le film.

 

Le Crime de l’Orient-Express – le livre

 

* Hercule Poirot est brun foncé et non blond vénitien (ou je ne sais quoi) comme Kenneth Branagh. Sa description physique revient régulièrement dans les romans et ses cheveux et sa moustache sont décrites comme étant noirs.

* Le roman ne débute en aucune façon avec Poirot prenant son petit-déjeuner dans un hôtel et jouant les difficiles, mais sympathiques, car il veut des oeufs de la même taille. Le tout, avant de résoudre une affaire sur la place publique.
Le crime de l’Orient-Express débute bien par une histoire d’affaire résolue par le détective et qui attend son train mais celle-ci n’est pas développée.

* Quand Poirot rencontre Mary Debenham et le Colonel Arbuthnot, ils sont à bord d’un train et non sur un bateau. De plus, il neige. (Cette différence entre le livre et le film est la même que dans la 1ère adaptation du film par Sidney Lumet)

* Le personnage de Mr Bouc est décrit dans le livre comme : « un homme trapu, assez corpulent, déjà âgé, aux cheveux taillés en brosse ». Bien loin du jeune et séduisant Tom Bateman qui tombe sur Poirot alors qu’il est accompagné.

* Le personnage de Ratchett, joué par Johnny Depp, est décrit comme : « un homme entre 60 et 70 ans, (…) allure affable d’un philanthrope. Une chevelure légèrement dégarnie (…) »

* Le Colonel Arbuthnot est censé avoir entre « 40 et 50 ans, (…) ». Dans le film, il est proche de l’âge de Mary Debenham, jouée par Daisy Ridley et qui correspond à la description du livre.

* Dans le livre, l’italien Antonio Foscarelli devient dans le film l’espagnol Biniamino Marquez, joué par Manuel Garcia-Rulfo.

* La vie privée d’Hercule Poirot n’est jamais abordé, Agatha Christie n’y fait jamais allusion. La  scène dans le film où il regarde la photo d’une certaine Catherine est donc inventé.

* Disparition dans le film du personnage du Docteur Constantine, qui reste aux côtés de Poirot et Bouc tout au long de l’enquête.

* Le personnage de Greta Ohlsson, suédoise de 49 ans qui serait la dernière personne a avoir vu Ratchett vivant est remplacé par Penelope Cruz qui joue Pilar Estravados, grande croyante catholique.

* Les interrogatoires ont lieu au wagon-restaurant, et à aucun moment ils ne sortent dans le froid, pour prendre le thé comme dans cette scène entre Daisy Ridley et Kenneth Branagh.

* Poirot est vieux et il ne se lance pas à la poursuite d’un suspect pour lui sauter dessus et le plaquer au sol. Non.

* Arbuthnot n’est pas armé et ne cherche pas à tuer Poirot qui questionne à nouveau Mary Debenham dans le compartiment de réserve de nourriture. Encore une fois, les interrogatoires se font au wagon-restaurant.

* Quand Poirot révèle l’identité du tueur, il le fait une nouvelle fois au wagon-restaurant et non à l’extérieur comme dans le film, devant une grande table où sont assis les passagers, tels des jurés devant un homme faisant un exposé.

 

Voilà pour les différences entre le livre d’Agathe Christie et le film de Kenneth Branagh.
Celui-ci a voulu donner un coup de jeune à l’histoire, et cela plait aux spectateurs qui n’ont pas lu le roman ou ne connaissent pas forcément très bien l’auteur. Mais quand vous avez lu Le crime de l’Orient-Express, on est bien loin de l’ambiance et du charme d’origines. La version de Sidney Lumet est bien plus fidèle.

Beaucoup de changement sur les personnages, les situations, ça se veut plus grandiose et vivant grâce aux effets spéciaux, un détective plus jeune qui fonce dans le feu de l’action et se bat. Mais ce n’est pas le Hercule Poirot d’Agatha Christie.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.