Au-bonheur-des-ogres-Raphael-PersonnazRaphaël Personnaz attire le mauvais sort.

Pour son second film, Nicolas Bary a choisi de s’attaquer à l’oeuvre de Daniel Pennac : Au bonheur des ogres.

Un gros pari que le réalisateur a relevé et pour cela il a fait appel à un casting plutôt intéressant avec le chouchou Raphaël Personnaz qui occupe bien nos écrans depuis quelques mois, Bérénice Bejo, Emir Kusturica, Guillaume De Tonquédec, Mélanie Bernier et Thierry Neuvic.

Sortie le 16 Octobre.

Synopsis : Dans la tribu Malaussène, il y a quelque chose de curieux, de louche, d’anormal même diraient certains. Mais à y regarder de près, c’est le bonheur qui règne dans cette famille joyeusement bordélique dont la mère sans cesse en cavale amoureuse a éparpillé les pères de ses enfants. Pour Benjamin Malaussène, bouc émissaire professionnel et frère aîné responsable de cette marmaille, la vie n’est jamais ennuyeuse. Mais quand les incidents surviennent partout où il passe, attirant les regards soupçonneux de la police et de ses collègues de travail, il devient rapidement vital pour le héros de trouver pourquoi, comment, et surtout qui pourrait bien lui en vouloir à ce point-là ?