Critique-20-ans-decart-Virginie-Efira-Pierre-NineyDécouvrez ma critique du film.

Réalisateur : David Moreau
Acteurs :  Virginie Efira, Pierre Niney, Charles Berling
Distribution : EuropaCorp Distribution
Durée : 1h32
Genre : Comédie, Romance
Date de sortie : 6 Mars 2013

Synopsis : Alice Lantins a 38 ans. Elle est belle, ambitieuse et fait preuve d’une impeccable conscience professionnelle au point d’en oublier sa vie privée. Bref, elle a tout pour devenir la prochaine rédactrice en chef du magazine « Rebelle », tout sauf son image de femme coincée. Mais lorsque le jeune et charmant Balthazar, à peine 20 ans, va croiser le chemin d’Alice, le regard de ses collègues va inexplicablement changer. Réalisant qu’elle détient la clef de sa promotion, Alice va feindre la comédie d’une improbable idylle.

Mon avis

20 ans d’écart c’est une petite comédie fraîche et sympathique qui nous est offerte par David Moreau; qui change radicalement de registre avec The Eye (2008).

L’idée de départ est très intéressante et un brin dans l’air du temps avec cette nouvelle vague qui s’affirme des cougars. Cependant ici ce n’est pas un film avec une femme cougar qui court après les petits jeunes. Non, on est ace à une femme installée dans son train train quotidien, avec une fille et un travail qui occupe toutes ses pensées. Problème, elle est sèche et coincée. Une attitude qui ne colle pas avec l’image assez libéré du magazine où elle bosse et son poste est alors menacé par une collègue plus jeune et pétillante.

Par chance, elle va croiser sur sa route l’excellent Pierre Niney, plus jeune de 18 ans (20 ans d’écart) et qui va totalement craquer pour elle. Dès lors on assiste à de très bonnes scènes où Virginie Efira joue complètement la carte de la sex attitude, très rock’n’roll, face à un Pierre Niney maladroit et amoureux.

Le jeune acteur maîtrise très bien son jeu, il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’il tient ce genre de rôle mais cette fois-ci il est plus convaincant et on tombe sous son charme.

Charles Berling, bien qu’il tient un petit rôle, apporte une touche dynamique dans les moments où le film commence à avoir du mal à relever la tête. Même si son personnage est secondaire, il aurait été intéressant de plus le développer.

On note aussi la présence d’une ancienne du Jamel Comedy Club qui apporte une bonne dose de rires grâce à son franc-parler.

Malheureusement, David Moreau n’est pas allé au bout du potentiel de l’idée, il reste dans le prévisible alors qu’il y avait beaucoup de matières pour nous offrir quelque chose de plus osé. Cela reste parfois trop en surface, sans explorer toutes les facettes de la manipulation du personnage de Virginie Efira et donc tout ce que cela va causer.

Au final, **20 ans d’écart **est une bonne petite comédie avec un Pierre Niney vraiment excellent. Mais on aurait aimé que cela soit un peu plus poussé dans les situations.

Ma noCritique-20-ans-decart-Virginie-Efira-Pierre-Nineye-Niney-225x300.jpg)](/content/images/2013/02/Critique-20-ans-decart-Virginie-Efira-Pierre-Niney.jpg)Découvrez ma critique du film.

Réalisateur : David Moreau
Acteurs :  Virginie Efira, Pierre Niney, Charles Berling
Distribution : EuropaCorp Distribution
Durée : 1h32
Genre : Comédie, Romance
Date de sortie : 6 Mars 2013

Synopsis : Alice Lantins a 38 ans. Elle est belle, ambitieuse et fait preuve d’une impeccable conscience professionnelle au point d’en oublier sa vie privée. Bref, elle a tout pour devenir la prochaine rédactrice en chef du magazine « Rebelle », tout sauf son image de femme coincée. Mais lorsque le jeune et charmant Balthazar, à peine 20 ans, va croiser le chemin d’Alice, le regard de ses collègues va inexplicablement changer. Réalisant qu’elle détient la clef de sa promotion, Alice va feindre la comédie d’une improbable idylle.

Mon avis

20 ans d’écart c’est une petite comédie fraîche et sympathique qui nous est offerte par David Moreau; qui change radicalement de registre avec The Eye (2008).

L’idée de départ est très intéressante et un brin dans l’air du temps avec cette nouvelle vague qui s’affirme des cougars. Cependant ici ce n’est pas un film avec une femme cougar qui court après les petits jeunes. Non, on est ace à une femme installée dans son train train quotidien, avec une fille et un travail qui occupe toutes ses pensées. Problème, elle est sèche et coincée. Une attitude qui ne colle pas avec l’image assez libéré du magazine où elle bosse et son poste est alors menacé par une collègue plus jeune et pétillante.

Par chance, elle va croiser sur sa route l’excellent Pierre Niney, plus jeune de 18 ans (20 ans d’écart) et qui va totalement craquer pour elle. Dès lors on assiste à de très bonnes scènes où Virginie Efira joue complètement la carte de la sex attitude, très rock’n’roll, face à un Pierre Niney maladroit et amoureux.

Le jeune acteur maîtrise très bien son jeu, il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’il tient ce genre de rôle mais cette fois-ci il est plus convaincant et on tombe sous son charme.

Charles Berling, bien qu’il tient un petit rôle, apporte une touche dynamique dans les moments où le film commence à avoir du mal à relever la tête. Même si son personnage est secondaire, il aurait été intéressant de plus le développer.

On note aussi la présence d’une ancienne du Jamel Comedy Club qui apporte une bonne dose de rires grâce à son franc-parler.

Malheureusement, David Moreau n’est pas allé au bout du potentiel de l’idée, il reste dans le prévisible alors qu’il y avait beaucoup de matières pour nous offrir quelque chose de plus osé. Cela reste parfois trop en surface, sans explorer toutes les facettes de la manipulation du personnage de Virginie Efira et donc tout ce que cela va causer.

Au final, **20 ans d’écart **est une bonne petite comédie avec un Pierre Niney vraiment excellent. Mais on aurait aimé que cela soit un peu plus poussé dans les situations.

Ma note : 3/5