[Critique] La 5ème vague (note: 2,5/5 - via PopMovies.fr)Que vaut cette adaptation de La 5ème vague avec Chloe Grace Moretz face aux aliens ?

Titre original : The 5th Wave
Réalisateur : J Blakeson
Acteurs : Chloe Grace Moretz, Liev Schreiber, Alex Roe, Nick Robinson
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 1h52
Genre : Science-Fiction, Aventure, Action
Date de sortie : 27 janvier 2016

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…

Dans la lignée de Twilight, Hunger Games, ou encore Divergente, voici l’adaptation d’un roman pour adolescents, La 5ème Vague.
Annoncé comme un flop immense qui ne verra très certainement pas de suite, le film réalisé par J Blakeson n’est pas si catastrophique que cela.

Comme il s’agit d’un roman pour adolescents, on sait plus ou moins à quoi s’attendre mais si les dernières adaptations étaient à la hauteur, on en est très loin ici avec La 5ème vague qui est très, très cliché. C’est gnan-gnan, c’est cul-cul mais on se laisse prendre au jeu, tout en rougissant devant certaines situations tellement poussées dans le cliché.

L’histoire est intéressante, elle attise la curiosité, cette idée d’une nouvelle invasion extraterrestre qui cache son véritable visage et se mélange aux humains. Du coup, les personnages et le spectateur ne savent pas d’où peut venir le danger, tout le monde est suspect. Mais plus on avance, plus on devine ce qu’il va se passer, les choix que vont faire certains et les véritables identités des autres.
Malheureusement, on n’arrive pas à se prendre d’affection pour le personnage de Cassie, jouée par une Chloë Grace Moretz qui agace toujours un peu et qui en pleine apocalypse, garde une chevelure impeccable.
Du côté des crush de Cassie, on a le choix entre l’assez mou Ben Parish, joué par Nick Robinson (Jurassic World), qui était la star du lycée et Evan, joué par Alex Roe, l’homme de la forêt qui semble savoir tout faire, en plus d’avoir des muscles à faire rougir la jeune cible d’adolescente (et la grande aussi, on ne va pas faire la blasée devant la seule scène torse nu).

La fin est ouverte, bien entendu pour peut-être offrir La mer infinie tome 2 de la saga, et donc la curiosité est quand même mal de savoir ce qui arrive aux personnages et si l’invasion va se finir et comment.

Au final, La 5ème vague n’est pas si catastrophique que l’on pourrait entendre. Oui c’est clairement un film pour adolescents, c’est très cliché et prévisible mais ce n’est pas déplaisant à regarder. Ça remplit son rôle de divertissement, un peu d’action et beaucoup d’humour et une bonne musique, sans oublier une bonne dose d’amour avec le personnage de Cassie dont le coeur balance pour deux beaux garçons très différents (alors vous êtes Team Ben ou Team Evan ?…).
Si l’on est curieux de découvrir la suite, il faudra très certainement se tourner vers les romans de Rick Yancey (le film n’ayant engrangé que 34 millions de dollars aux États-Unis alors que son budget était de 38 millions).

Ma not[Critique] La 5ème vague (note: 2,5/5 - via PopMovies.fr)e-vague-300x169.jpg)](/critique-5eme-vague/critique-la-5eme-vague/)Que vaut cette adaptation de La 5ème vague avec Chloe Grace Moretz face aux aliens ?

Titre original : The 5th Wave
Réalisateur : J Blakeson
Acteurs : Chloe Grace Moretz, Liev Schreiber, Alex Roe, Nick Robinson
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 1h52
Genre : Science-Fiction, Aventure, Action
Date de sortie : 27 janvier 2016

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Quatre vagues d’attaques, chacune plus mortelle que la précédente, ont décimé la presque totalité de la Terre. Terrifiée, se méfiant de tout, Cassie est en fuite et tente désespérément de sauver son jeune frère. Alors qu’elle se prépare à affronter la cinquième vague, aussi inévitable que fatale, elle va faire équipe avec un jeune homme qui pourrait bien représenter son dernier espoir – si toutefois elle peut lui faire confiance…

Dans la lignée de Twilight, Hunger Games, ou encore Divergente, voici l’adaptation d’un roman pour adolescents, La 5ème Vague.
Annoncé comme un flop immense qui ne verra très certainement pas de suite, le film réalisé par J Blakeson n’est pas si catastrophique que cela.

Comme il s’agit d’un roman pour adolescents, on sait plus ou moins à quoi s’attendre mais si les dernières adaptations étaient à la hauteur, on en est très loin ici avec La 5ème vague qui est très, très cliché. C’est gnan-gnan, c’est cul-cul mais on se laisse prendre au jeu, tout en rougissant devant certaines situations tellement poussées dans le cliché.

L’histoire est intéressante, elle attise la curiosité, cette idée d’une nouvelle invasion extraterrestre qui cache son véritable visage et se mélange aux humains. Du coup, les personnages et le spectateur ne savent pas d’où peut venir le danger, tout le monde est suspect. Mais plus on avance, plus on devine ce qu’il va se passer, les choix que vont faire certains et les véritables identités des autres.
Malheureusement, on n’arrive pas à se prendre d’affection pour le personnage de Cassie, jouée par une Chloë Grace Moretz qui agace toujours un peu et qui en pleine apocalypse, garde une chevelure impeccable.
Du côté des crush de Cassie, on a le choix entre l’assez mou Ben Parish, joué par Nick Robinson (Jurassic World), qui était la star du lycée et Evan, joué par Alex Roe, l’homme de la forêt qui semble savoir tout faire, en plus d’avoir des muscles à faire rougir la jeune cible d’adolescente (et la grande aussi, on ne va pas faire la blasée devant la seule scène torse nu).

La fin est ouverte, bien entendu pour peut-être offrir La mer infinie tome 2 de la saga, et donc la curiosité est quand même mal de savoir ce qui arrive aux personnages et si l’invasion va se finir et comment.

Au final, La 5ème vague n’est pas si catastrophique que l’on pourrait entendre. Oui c’est clairement un film pour adolescents, c’est très cliché et prévisible mais ce n’est pas déplaisant à regarder. Ça remplit son rôle de divertissement, un peu d’action et beaucoup d’humour et une bonne musique, sans oublier une bonne dose d’amour avec le personnage de Cassie dont le coeur balance pour deux beaux garçons très différents (alors vous êtes Team Ben ou Team Evan ?…).
Si l’on est curieux de découvrir la suite, il faudra très certainement se tourner vers les romans de Rick Yancey (le film n’ayant engrangé que 34 millions de dollars aux États-Unis alors que son budget était de 38 millions).

Ma note: 2,5/5