Critique-After-EarthDécouvrez ma critique du film.

Réalisateur : M. Night Shyamalan
Acteurs : Jaden Smith, Will Smith, Sophie Okonedo, Zoe Kravitz
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 1h40
Genre :  Science fiction , Action , Aventure
Date de sortie : 5 Juin 2013

Synopsis : Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple à haut risque pour signaler leur présence et demander de l’aide. Il va explorer des lieux inconnus, affronter les espèces animales qui ont évolué et dominent à présent la planète, et combattre une créature extraterrestre redoutable qui s’est échappée au moment du crash.
Pour avoir une chance de rentrer chez eux, père et fils vont devoir apprendre à œuvrer ensemble et à se faire confiance…

 Mon avis

Nouvelle collaboration entre le père et le fils Smith, **After Earth **était attendu et devait remonter la déception du précédent film de M. Night Shyamalan. Malheureusement ce n’est pas pour cette fois.

Si on ne niera pas que le réalisateur maitrise sa caméra et offre de très jolis plans, très soignés, avec délicatesse il filme le vent soufflant sur l’herbe ou encore un beau jeu des couleurs, niveau scénario c’est le néant.
Le réalisateur ne se donne pas la peine d’approfondir sa rechercher, alors qu’il y avait matière, le sujet étant intéressant. A la place de ça, il suit la logique de communication/marketing de monsieur Will Smith qui souhaite désormais laisser la place à son fils Jaden. C’est ce qu’il fait dans le film, il s’efface au profit de son fils qui tient le premier rôle et s’octroie toutes les scènes d’actions.

Côté interprétation, Will Smith cherche à se rendre invisible et du coup il parle peut et grogne. Son personnage devant être dur, dépourvu d’émotion, son jeu est cliché, il reste fermé, le visage sévère.
Son fils lui rentre plutôt bien dans la peau de ce jeune, en quête de la reconnaissance paternel. Pas aussi courageux, un brin têtu et donc tête à claque. Il passe plutôt bien.

Au final, **After Earth **ne relèvera pas le niveau de la réalisation de M. Night Shyamalan que l’on avait pourtant adoré à ses débuts. Et en ce qui concerne les Smith, il est clair qu’il s’agit de l’une de leur dernière collaboration cinématographique.

Pour résumer, **After Earth **c’est : « promenons nous dans les bois, pendant que l’Ursa n’y est pas… »

Ma note : 1,5/5