Critique-Albert-a-louestAlbert est un peu beaucoup à l’ouest…

Titre original :** A Million Ways to Die in the West**
Réalisateur : Seth McFarlane
Acteurs : Seth MacFarlane, Charlize Theron, Neil Patrick Harris, Amanda Seyfried, Liam Neeson
Distribution : Universal Pictures International France
Durée : 1h57
Genre : Western , Comédie
Date de sortie : 2 juillet 2014

Synopsis : La couardise d’Albert au cours d’une fusillade donne à sa fiancée volage la bonne excuse pour le quitter et partir avec un autre. Une belle et mystérieuse inconnue arrive alors en ville et aide le pauvre Albert à enfin trouver du courage. Des sentiments s’immiscent entre ces deux nouveaux alliés, jusqu’au jour où le mari de la belle, un hors-la-loi célèbre, découvre le pot-aux-roses, et n’a plus qu’une idée en tête : se venger. Albert aura-t-il le courage nécessaire pour venir à bout du bandit ?

Mon avis

Seth MacFarlane est complétement à l’ouest (oui elle est facile) avec son nouveau film et loin de faire rire, il agace et n’arrive à faire décrocher que deux ou trois vrais rires.

Fort du succès surprise de son TED, le réalisateur a cru qu’il pouvait sortir une nouvelle fois la carte de l’humour noir et lourd et faire rire. Si déjà la peluche était pas mal vulgaire, Albert à l’Ouest s’enfonce au plus profond de la bêtise, pour rester polie.
Le film enchaine les vannes (pas drôles), les situations insolites (pas drôles), Seth MacFarlane joue à l’acteur et il le fait très mal. Si son personnage n’est pas censé être à l’aise dans son époque, c’est le réalisateur-acteur qui ne l’est pas du tout et se tient comme un véritable débutant dans son posture. Il n’est pas du tout crédible et il passe son temps à sortir blague sur blague sur blague (hahaha très drôle…).

Seth MacFarlane essaye à tout prix de faire rire et il en oublie de raconter une histoire qui tient la route.
C’est plutôt plusieurs segments qui n’arrivent pas à s’emboiter et cela déséquilibrent le film. Du coup, les passages avec Neil Patrick Harris font honnêtement rire, tout comme le duo Sarah Silverman et Giovanni Risbi qui sont intéressants mais en revanche pour le trio Seth MacFarlane, Charlize Theron et Liam Neeson on repassera.
De plus, Albert à L’Ouest rejoue la carte des caméos inattendus et énormes. Bon c’est vrai qu’il y en a un qui a le mérite de vraiment bien coller et de faire applaudir mais sinon c’est du déjà-vu et il y en a un qui devrait se poser des questions sur cette présence.

Au finale, ce Albert à l’Ouest est bien à l’ouest. L’humour est lourd, parfois à la limite de l’acceptable et Seth MacFarlane fait trop dans le vulgaire.
A force d’enchainer les blagues, le film en oublie de vraiment raconter une histoire solide et de développer l’univers du western pourtant intéressant.

Ma note : 1/5