[Critique] Divergente 3 : Au-delà du mur (note: 1/5 - via PopMovies.fr)Retour sur l’attendu Divergente 3 : Au-delà du mur. L’avant dernier film de la franchise est-il prometteur pour le final ?

Titre original :** Allegiant**
Réalisateur : Robert Schwentke
Acteurs : Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet, Miles Teller
Distribution : SND
Durée : 2h02
Genre : Action, Science-fiction
Date de sortie : 9 mars 2016

Synopsis : Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater…

Mon avis

Le final d’une franchise est toujours attendue et comme la mode le veut, le dernier roman est partagé en deux films, histoire de faire rentrer plus d’argent. La franchise Divergente n’y échappe pas.

Malheureusement, la première partie du chapitre final, ce Divergente 3 : Au-delà du mur, est loin d’être satisfaisant.  Pire, ça pourrait être le plus raté de la franchise.
Il y a pas de mal de choses qui ne vont pas ici dans cet épisode, alors que la fin de L’Insurrection était plutôt prometteur.
La première chose qui gêne ce sont les choix de réalisations et l’utilisation grossière de fonds verts qui ne rendent pas le film crédible et plaisant.
Du côté de l’action, on est servi, même si parfois certaines sont vraiment ratées.

Dans ce Divergente 3, intitulé Allegiant en anglais, on ne rentre à aucun moment totalement dans l’histoire, il manque quelque chose pour accrocher pleinement au nouvel univers qui se dessine pour les personnages. De plus, on arrive très bien à deviner certains éléments qui apparaissent gros comme une maison, là où avant on avait un petit doute (si vous n’avez pas lu les romans). Toutes les actions sont assez prévisibles et on attend, un peu avec lassitude de voir la réaction du personnage de Tris.

Shailene Woodley, qui interprète Tris, est bien surprenante ici.
Pour la première fois depuis le premier film, elle donne l’impression de se lasser elle aussi, qu’elle souhaite en finir avec cette franchise. Elle semble détachée et peu convaincue.
Son personnage de Tris est dans ce volet assez agaçant. Là où avant elle était forte et suivait son instinct, dans Divergente 3, elle est totalement effacée et naïve. Elle est incapable de déceler la vérité alors que tout le monde, les autres personnages comme Four ou Matthew ainsi que le spectateur, sait pertinemment ce qui se trame.

Les points forts du film sont Miles Teller, toujours égal à lui-même avec son personnage, heureusement qu’il est là pour détendre un peu l’atmosphère, et puis Ansel Elgort qui vient « sauver » la fin alors que jusqu’à présent il était à la traine.
Et puis la bande son est très bien.

Au final, ce Divergente 3 : Au-delà du mur est bien décevant. Problème pour rentrer dans l’histoire, actrice principale qui semble lassée de son rôle et est un peu tête à claque dans ce volet, des ratés dans la réalisation et l’action.
On attend de voir ce que fera Lee Toland Krieger qui a été engagé pour réaliser Ascendant, dernier film de la franchise.

Ma n[Critique] Divergente 3 : Au-delà du mur (note: 1/5 - via PopMovies.fr)-du-mur-300x180.jpg)](/critique-divergente-3-dela-mur/critique-divergente-3-au-dela-du-mur/)Retour sur l’attendu Divergente 3 : Au-delà du mur. L’avant dernier film de la franchise est-il prometteur pour le final ?

Titre original :** Allegiant**
Réalisateur : Robert Schwentke
Acteurs : Shailene Woodley, Theo James, Kate Winslet, Miles Teller
Distribution : SND
Durée : 2h02
Genre : Action, Science-fiction
Date de sortie : 9 mars 2016

Synopsis : Sous le choc, Tris et Quatre doivent fuir et franchir le mur encerclant Chicago. Pour la première fois, ils quittent la seule ville et famille qu’ils aient connues. Mais au delà du mur se trouve un monde hostile qu’ils vont devoir affronter. Tris et Quatre doivent rapidement déterminer en qui ils peuvent avoir confiance alors qu’une bataille menaçant l’humanité toute entière est sur le point d’éclater…

Mon avis

Le final d’une franchise est toujours attendue et comme la mode le veut, le dernier roman est partagé en deux films, histoire de faire rentrer plus d’argent. La franchise Divergente n’y échappe pas.

Malheureusement, la première partie du chapitre final, ce Divergente 3 : Au-delà du mur, est loin d’être satisfaisant.  Pire, ça pourrait être le plus raté de la franchise.
Il y a pas de mal de choses qui ne vont pas ici dans cet épisode, alors que la fin de L’Insurrection était plutôt prometteur.
La première chose qui gêne ce sont les choix de réalisations et l’utilisation grossière de fonds verts qui ne rendent pas le film crédible et plaisant.
Du côté de l’action, on est servi, même si parfois certaines sont vraiment ratées.

Dans ce Divergente 3, intitulé Allegiant en anglais, on ne rentre à aucun moment totalement dans l’histoire, il manque quelque chose pour accrocher pleinement au nouvel univers qui se dessine pour les personnages. De plus, on arrive très bien à deviner certains éléments qui apparaissent gros comme une maison, là où avant on avait un petit doute (si vous n’avez pas lu les romans). Toutes les actions sont assez prévisibles et on attend, un peu avec lassitude de voir la réaction du personnage de Tris.

Shailene Woodley, qui interprète Tris, est bien surprenante ici.
Pour la première fois depuis le premier film, elle donne l’impression de se lasser elle aussi, qu’elle souhaite en finir avec cette franchise. Elle semble détachée et peu convaincue.
Son personnage de Tris est dans ce volet assez agaçant. Là où avant elle était forte et suivait son instinct, dans Divergente 3, elle est totalement effacée et naïve. Elle est incapable de déceler la vérité alors que tout le monde, les autres personnages comme Four ou Matthew ainsi que le spectateur, sait pertinemment ce qui se trame.

Les points forts du film sont Miles Teller, toujours égal à lui-même avec son personnage, heureusement qu’il est là pour détendre un peu l’atmosphère, et puis Ansel Elgort qui vient « sauver » la fin alors que jusqu’à présent il était à la traine.
Et puis la bande son est très bien.

Au final, ce Divergente 3 : Au-delà du mur est bien décevant. Problème pour rentrer dans l’histoire, actrice principale qui semble lassée de son rôle et est un peu tête à claque dans ce volet, des ratés dans la réalisation et l’action.
On attend de voir ce que fera Lee Toland Krieger qui a été engagé pour réaliser Ascendant, dernier film de la franchise.

Ma note: 1/5