[Critique] Hunger Games – La Révolte : Partie 2 (note: 4/5)Retour sur Hunger Games – La Révolte : Partie 2, dernier volet de la franchise.

Titre original : The****Hunger Games – Mockingjay : Part 2
Réalisateur : Francis Lawrence
Acteurs : Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Elizabeth Banks, Liam Hemsworth
Distribution : Metropolitan FilmExport
Durée : 2h17
Genre : Action , Drame , Science fiction
Date de sortie : 18 novembre 2015

Synopsis : Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène…

Mon avis

La reprise de Hunger Games – La Révolte : Partie 2 est brutale. Elle reprend là où on avait laissé le dernier film et il est donc nécessaire d’avoir (re)vu la Partie 1 avant de s’aventurer dans ce dernier volet.

Les bases de la Révolte miss en place durant le premier film, cette Partie 2 rentre dans le concret en emmenant les personnages au devant du front.
Katniss reste le symbole de la Révolte orchestrée par Plutarch et la Présidente Coin. Cette dernière dévoile ici un peu plus son vrai visage, sa personnalité froide et manipulatrice.
Plus sombre, Hunger Games – La Révolte : Partie 2 montre le tiraillement toujours aussi fort de Katniss, prise entre son désir qu’on la laisse tranquille et que toute cette histoire s’arrête et celui de se débarrasser personnellement du Président Snow. Chose qu’on lui empêche au fond de faire car elle est juste un pion dans le jeu et elle ne doit pas voler la vedette. Ce conflit va raisonner tout le long du film, respectant ainsi le personnage qui jusqu’au bout reste hésitante quand elle doit assumer son rôle de leader. C’est dans les dernières minutes qu’elle se décide enfin à écouter son intuition et met en oeuvre ce qu’elle pense.
Katniss est le symbole de la révolte mais elle est aussi au fond la marionnette de Coin et de Snow qui se font la guerre et se servant d’elle sans que celle-ci le réalise. La fin du film va d’ailleurs montrer cet affrontement entre les deux dirigeants avec Katniss au centre, une nouvelle fois, de l’attention, de la manipulation alors que tout le monde attend quelque chose d’elle.

Si dans la Partie 1 les Hunger Games n’étaient pas présents (on assistait plutôt aux conséquences physiques et morales qu’ils ont eu sur les vainqueurs), ce n’est pas le cas dans la Partie 2. Ici les jeux sont en grandeur nature, en plein coeur du Capitol et ils se révèlent encore plus impressionnants pour empêcher les rebelles de parvenir à leur fin et atteindre le tyrannique Président Snow qui aura droit une dernière fois à ses jeux préférés.

Ce Hunger Games – La Révolte : Partie 2 ne déçoit en rien et il vient terminer comme il se doit la franchise. Le film respecte le personnage de Katniss du début à la fin, avec une Jennifer Lawrence humaine et si attachante. L’actrice est définitivement le visage du Mockingjay.
La Révolte – Partie 2 est plus sombre, tendue avec une bande originale toujours aussi prenante et impeccable signée James Newton Howard, et elle réserve une bonne dose d’émotions alors que l’ère des Hunger Games touche à sa fin.

On ne lassera pas d’écouter la soundtrack et de revoir le film avant de pouvoir enchaîner chez soi les 4 films.

Ma note: 4/5