Critique-I-Am-I-Jocelyn-TowneDécouvrez ma critique du film.

Réalisateur : Jocelyn Towne
Acteurs : Jocelyn Towne, Simon Helberg, Jason Ritter, Kevin Tighe
Distribution : pas de distributeur
Durée : 1h44
Genre :  Drame
Date de sortie : inconnue

Synopsis : Aux funérailles de sa mère, Rachel rencontre Gene, son père, qu’elle n’a jamais connu. Elle découvre que ce dernier délire et pense qu’elle est sa défunte mère.
Plus tard, Rachel apprend que son père est atteint du syndrome de Korsakoff; elle décide alors de lui venir en aide.

Mon avis

A première vue l’histoire semblait intéressante et met en avant une maladie méconnue malheureusement le scénario de ce **I Am I **ne suit pas.

Centrée sur le personnage de Rachel, cette femme dont la vie bascule à la mort de sa mère, lorsque son père qu’elle n’a jamais connu se présente à l’enterrement. Rien que ce passage sonne faux avec un cruel manque d’émotion de la part de la femme qui aurait tendance à réagir trop calmement, comme si ça ne faisait que quelques semaines qu’elle n’avait pas vu son père. Et ce manque d’émotion va se confirmer sur toute la durée, ce qui est regrettable pour un tel sujet. Seul le personnage du père joué par Kevin Tighe est touchant mais pour Jocelyn Towne on n’arrive pas à ressentir d’empathie pour elle.

Le scénario est assez maladroit et manque d’approfondissement, trop vite expédié, des vides non comblés ou pas assez.
Un problème subsiste pour moi concernant le titre du film, I Am I, qu’on pourrait traduire par « Je suis moi ». Pendant tout le film au contraire, le personnage de Rachel n’est, presque, jamais elle pour pouvoir approcher son père, cet homme rongé par la maladie et qui n’a aucun souvenir d’elle et quand il se souvient de « Rachel, sa fille », ce n’est pas ce qu’attendait cette dernière.

On notera la présence de Simon Helberg, Howard de la série The Big Bang Theory et mari de la réalisatrice, dans un petit rôle qu’il maîtrise mais sans être exceptionnel.

Au final, **I Am I **est porté par une actrice qui reste trop en retrait, n’arrive pas à émouvoir et dont l’histoire est trop survolée alors qu’il y avait matière.

Ma note : 1/5