[Critique] Inferno (note: 1/5 - via popmovies.fr)Inferno est la troisième adaptation d’un roman de Dan Brown par Ron Howard. Ça donne quoi ?

Réalisateur : Ron Howard
Acteurs : Tom Hanks, Felicity Jones, Ben Foster, Omar Sy
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 2h02
Genre : Thriller, Policier
Date de sortie : 9 novembre 2016

Synopsis : Dans « Inferno », le célèbre expert en symbologie suit la piste d’indices liés au grand Dante lui-même. Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer…

Mon avis

Grande fan des romans de Dan Brown, j’avoue que je suis toujours curieuse de voir les adaptations cinéma. Alors que je n’ai pas du tout aimé le premier film, Da Vinci Code (mais je pense que ça venait d’Audrey Tautou…). En ce qui concerne Anges et Démons, j’avais bien aimé mais c’est bien le seul livre de Brown que je n’ai pas encore lu.

Quoi qu’il en soit, j’avais bien lu Inferno, que j’avais aussi apprécié. Mais j’aurais pris mon temps avant d’aller voir le film. Pourquoi ? Un pressentiment ? Je me doutais que ce que j’avais ressenti en lisant le livre, je ne le retrouverais dans le film de Ron Howard.
Si Tom Hanks rentre bien dans la peau du Professeur Langdon, tout le reste est à oublier. Et s’oublie d’ailleurs très vite.
Felicity Jones n’est pas excellente, pas spécialement convaincante. Il lui manque un petit quelque chose et à la limite j’aurais bien aimé voir une actrice moins connue pour son rôle.
Du côté d’Omar Sy, il a plus de présence que dans X-Men : Days of Future Past. Ce n’est pas du tout le même genre et registre mais ça fait plaisir de le voir s’en sortir assez bien. Tout comme Irfan Khan.

Le problème du film ne vient pas de l’histoire, à ce niveau la tension est respectée et l’intrigue intéressante. Non cela vient d’une précipitation, oui c’est une course contre la montre dont la vie de 7,8 millions d’humains dépend, mais en plus du mouvement rapide de la caméra, on doit se taper une musique assourdissante et envahissante. Ça vient tout gâcher. On n’entend qu’elle et par moment les dialogues des acteurs ne sont pas très clairs. Trop de musique tue la musique, et pour le coup le film.
De la tension il y en avait largement avec l’histoire, pas besoin de nous dire en musique ce qu’on doit éprouver.

Et puis non, il manque clairement quelque chose à ces adaptations de romans de Dan Brown. Mais quoi ? La réalisation de Ron Howard ? La mise en scène ?
Et si, tout simplement, on ne pouvait pas adapter sur grand écran et en 2h ces intrigues historiques ? La seule chose bien dans ces trois films, c’est Tom Hanks mais il n’arrive pas à sauver Inferno. On se passera donc de l’adaptation du Symbole perdu, qui de toute façon n’est pas au planning de Sony Pictures.

Ma note : 1/5