[Critique] Insidious : Chapitre 3

Critique Insidious - Chapitre 3 (note: 3/5 - via PopMovies)Verdict de ce Insidious : Chapitre 3…

Réalisateur : Leigh Whannell
Acteurs : Lin Shaye, Dermot Mulroney, Stefanie Scott, Leigh Whannell
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 1h38
Genre : Epouvante-horreur
Date de sortie : 8 juillet 2015

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Parce qu’elle a l’impression que sa mère défunte cherche à entrer en contact avec elle, la jeune Quinn Brenner se tourne vers Elise, un médium qui possède un véritable don mais refuse de l’utiliser depuis la tragédie qu’elle a vécue autrefois. Lorsque Quinn est attaquée par une entité malveillante, Sean, le père de la jeune fille, supplie Elise de les aider. Secondée par deux parapsychologues, Tucker et Specs, Elise accepte alors de tenter d’entrer en contact avec les morts. Forcée de s’aventurer dans les tréfonds de l’au-delà pour protéger Quinn, Elise va affronter le pire ennemi qu’elle ait jamais rencontré : un démon dévoreur d’âmes…

Mon avis

Nouveau volet de la franchise lancée par James Wan en 2011, Insidious : Chapitre 3 revient en réalité sur les débuts d’Elise Rainier. Pour être plus précis, les débuts du trio formé par la médium et les deux comparses Specs et Tucker.

Le film a été réalisé par Leigh Whannell, interprète de Specs, qui prend la relève de Wan et réalise par la même occasion son tout premier long-métrage.
Pour une première, Whannell ne s’en sort pas trop mal même s’il ne révolutionne pas le genre. Il a su apporter sa touche et rend le film agréable à regarder. Les éléments de l’épouvante sont bien là, avec les classiques qui peuvent rendre fou, et les jump-scares sont efficaces pour faire monter la tension. L’entité principale qui viendra s’attaquer à Quinn est vraiment terrifiante et hante encore un peu après la projection.
Insidious 3 est plaisant dans sa seconde partie avec l’arrivée de Specs et Tucker, alors bien différents de ce qu’ils sont dans Insidious 1 et 2. Les deux personnages apportent une bonne dose d’humour plaisante qui vient détendre l’atmosphère et la tension.

Le seul défaut de ce Insidious 3 vient de la nouvelle famille qui est victime de l’esprit. Là où les Lambert, joués par Rose Byrne et Patrick Wilson, étaient intéressants et avaient une réelle présence présence, ici le père et la fille Brenner ne déclenchent pas du tout l’intérêt. Les deux personnages sont très clichés et ils s’oublient très vite. C’est dommage.

Au final, Insidious : Chapitre 3 remplit sa mission et fera sursauter comme il faut avec de bons jump-scares.
Maintenant que l’on connait les débuts du trio emmené par Elise Rainier, on pourra se replonger avec plaisir dans le premier volet qui restera le meilleur film de la franchise.

Ma note : 3/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.