[Critique] Kid

Critique-Kid-de-Fien-TrochDécouvrez ma critique du film en compétition au Festival Paris Cinéma.


Réalisateur : Fien Troch
Acteurs :Bent Simons, Maarten Meeuse
Distribution : Memento Films Distribution
Durée : 1h30
Genre : Drame
Date de sortie : Inconnue

Synopsis : Billy et son frère Kid vivent avec leur mère sur une exploitation agricole en déliquescence. Le jour où ils partent vivre chez leur oncle et leur tante, le monde de Kid s’écroule : la seule personne auprès de qui il souhaite passer du temps, sa mère, n’est plus là. Mais comment la rejoindre ? Comme dans ses précédents films, Fien Troch se penche sur une enfance meurtrie, une famille dévastée, plongée dans le silence. Telle un peintre de retables flamands, la réalisatrice multiplie les plans larges sur les paysages de campagne et transforme ainsi les hommes en éléments d’une nature morte, impuissants et découragés. Les personnages bougent à peine, parlent peu ou se murent dans un silence de plomb. Une fresque intense, pénétrante et envoûtante.

 

Mon avis

Nouveau film en compétition au Festival Paris Cinéma et première grosse, grosse claque…

A première vue sur le papier Kid semblait intéressant et traite d’un sujet qui touche mais le résultat est loin de ce que l’on pouvait imaginer.
Tout est calme, lisse, tel un beau tableau, on ne niera pas cet aspect de la photographie, la réalisatrice se penche sur les silences, les non-dits du monde adulte vu par les yeux d’un enfant. Cela donne donc beaucoup, beaucoup de silence, très peu de dialogues et les rares répliques ne sont pas très marquantes.

Ces longs silences sont dérangeants, et ils sont accentués par les longs plans dans cette maison aux couleurs froides, inhospitalière, sans vie. Tout est calme, lisse, les enfants ne sont pas expressifs, ils ne crient pas, n’apportent pas de joie, avant que le malheur ne les touche.

Dérangeant aussi l’attitude du jeune Kid qui cherche des réponses mais n’en trouve pas et se tient dans le coin de la pièce, sans rien dire, en observant le manège adulte, d’un regard effrayé et effrayant. Il fait peur, son attitude et les silences n’aident pas à se sentir bien.

Il ne se passe rien, on suit les deux jeunes frères, d’abord avec leur mère qui connait des problèmes. Elle ne dit rien, ne partage rien, elle marche telle un fantôme. Puis le drame, ils se retrouvent chez leur oncle et tante qui essayent de leur faire oublier, de leur offrir une vie meilleure mais sont impuissants face au malheur intérieur des enfants qui finit par les toucher aussi.

Kid est très dérangeant, trop pour qu’on puisse l’apprécier. Comment expliquer cette sensation ? En sortant de la salle, la déprime se fait clairement sentir, on se sent mal, on est hantés par cette non communication. On est mal, très mal et il est dur d’en dire plus.

Ma note : 1/5

3 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.