Critique-La-vie-revee-de-Walter-MittyBen Stiller derrière et devant la caméra pour La vie rêvée de Walter Mitty.

Titre original : The Secret Life of Walter Mitty
Réalisateur : Ben Stiller
Acteurs : Ben Stiller, Kristen Wiig, Adam Scott, Sean Penn
Distribution : 20th Century Fox France
Durée : 1h54
Genre : Aventure, Comédie dramatique
Date de sortie : 1er janvier 2014

Synopsis : Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l’action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu’il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais.

Mon avis

Pour sa nouvelle réalisation, Ben Stiller sort la carte du film sérieux, mais sans oublier son genre de prédilection la comédie.

Il emmène le spectateur dans son monde fait de rêves, où l’on peut se retrouver à certains moments (qui n’a jamais rêvé d’avoir des super-pouvoirs ou de grimper les plus hauts sommets ?). Mais la réalité rattrape toujours à un moment ou à un autre et vient pour Walter Mitty le jour où il doit faire le grand saut et vivre pour de vrai, des aventures invraisemblables.

C’est un tour du monde semé d’embûches que** Ben Stiller** propose et il offre une photographie à couper le souffle. Sur ce point il sera impossible de le critiquer tant les plans qu’il filme sont magnifiques, avec une lumière et des couleurs vraiment superbes.
L’envie d’être à ses côtés est forte et parfois il arrive à faire s’envoler le spectateur, à le faire rêver.

Mais au-delà de la magie du voyage, des paysages et d’une très bonne bande originale, Ben Stiller ne réussit pas à émouvoir dans son propos.
C’est le spectacle qui est mis en avant et qui marque, plus que l’histoire assez expédiée, de cet homme coincé qui se jette dans l’inconnu et commence à vivre au moment où Life, le journal pour lequel il travaille depuis des années, va s’arrêter.
Le personnage de Walter Mitty ne dégage pas plus d’émerveillement devant toute cette magie et cette beauté qui s’offre à lui. Il agit tout naturellement, comme s’il avait toujours fait ça alors qu’il passe du rêve alors la réalité, un peu d’étoiles dans yeux n’auraient pas fait de mal.

Au final, La vie rêvée de Walter Mitty fait rêver sur le coup, envoute par ses paysages incroyables mais ne marque pas plus que ça en raison d’un manque d’émotion, d’humanité.

Ma note : 3/5