Critique-LattentatDécouvrez ma critique du film.

Titre original :** The Attack**
Réalisateur : Ziad Doueiri
Acteurs : Ali Suliman, Reymonde Amsellem, Evgenia Dodina
Distribution : Wild Bunch Distribution
Durée : 1h45
Genre : Drame
Date de sortie : 29 Mai 2013

Synopsis : Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme fait exploser une bombe qu’elle dissimule sous sa robe de grossesse. Toute la journée, le docteur Amine, israélien d’origine arabe, opère les nombreuses victime de l’attentat. Au milieu de la nuit, on le rappelle d’urgence à l’hôpital pour lui annoncer que la kamikaze est sa propre femme. Refusant de croire à cette accusation, Amine part en Palestine pour tenter de comprendre.

Mon avis

**L’Attentat **avait à première vue tous les éléments pour être un film plus prenant dans son propos, plus fort dans ses émotions mais au final le choix a été fait de ne pas prendre cette voie. Du coup il est assez difficile de se positionner.

Beaucoup de pudeur dans le traitement de l’histoire de cet homme frappé par le choc d’un attentat suicide commis par sa femme. Le film va s’intéresser à la chute de ce médecin et qui devra donc répondre des actes de celle qu’il pensait connaitre. On découvre les épreuves vécues par la famille du terroriste, les regards, les accusations, les portes qui se ferment. Lui qui était l’exemple de l’intégration réussie d’un Palestinien en Israël, va se retrouver pris au piège. Y a t-il un « clan » à choisir ? Doit-il trahir sa famille d’origine au profit de sa famille adoptive ? Il n’y a pas de réponse à ça, pas de choix simple à faire car dans les deux cas cela risquerait de réveiller un terrible conflit.

La pudeur se trouve aussi du côté de la femme, celle qui commettra ce geste terrible. Qui est-elle ? Comment a t-elle pu en arriver là ? Pourquoi ? Beaucoup de mystères qui ne trouvent pas de réponse et laisse sur notre faim. On aurait aimé en savoir d’avantage même si l’on comprend qu’elle n’acceptait pas d’être passive et d’accepter une invasion.

Côté interprétation, Ali Suliman (vu dans Zaytoun) arrive à dégager l’incompréhension de cet homme, il est très touchant dans sa quête de réponses.

Au final, **L’Attentat **n’exploite pas à fond toutes ses cartes et reste trop en retrait pour ne pas plonger dans une voie trop engagée. On n’en demandait pas autant mais un peu plus de profondeur aurait été appréciable.

Ma note : 2/5