Critique Les Cinq Légendes (note: 4,5/5)Les Cinq Légendes, le film de Noël parfait !

Titre original : Rise of the Guardians
Réalisateur : Peter Ramsey
Avec les voix originales de : Chris Pine, Isla Fisher, Alec Baldwin, Jude Law, Hugh Jackman, Dakota Goyo
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 1h37
Genre : Animation , Aventure , Famille
Date de sortie : 28 Novembre 2012

Synopsis : A partir de 6 ans

Et si la légende du Père Noël, du Lapin de Pâques, de la fée des Dents et du Marchand de Sable ne nous avait pas dévoilé tous ses secrets ? Et si ceux qui nous offrent généreusement des cadeaux, des œufs, de l’argent ou des rêves avaient gardé en eux une part de mystère ? Les Gardiens de l’enfance, chargés de veiller sur l’innocence et l’imaginaire de nos chères têtes blondes, vont devoir déployer leurs forces comme jamais encore ! Car dès lors que Pitch, un redoutable esprit maléfique menace d’éliminer les Gardiens en volant aux enfants leurs rêves et leurs espoirs pour répandre la peur, nos quatre héros demandent à Jack Frost de les rejoindre et les aider dans leur mission. Adolescent rebelle et solitaire, Jack Frost peut, grâce à sa canne magique, et pour son plus grand plaisir, créer de la glace, du vent et de la neige mais il ne connaît rien de son passé et n’a aucun réel but dans la vie… Invisible aux yeux des enfants, Jack Frost n’a pas conscience de l’étendue de son pouvoir mais en s’engageant aux côtés des quatre légendes dans un combat sans merci contre le mal, il va enfin se révéler à lui-même et aux enfants du monde entier.

Mon avis :

Les Cinq légendes est sans conteste le film parfait pour Noël.

Il réunit tous les ingrédients pour séduire les petits et aussi les grands qui retombent complétement en enfance.

Ces légendes avec lesquelles nous avons grandi prennent ici vie pour notre plus grand plaisir. A l’exception de la Fée des dents qui est l’équivalent anglosaxon de notre petite souris et de Jack Frost qui n’existe tout simplement pas dans la culture française, tous les personnages nous sont familiers.

On découvre le travail incroyable que réalisent ces héros qui ont bercé notre enfance. Parcourir la planète en une nuit pour apporter des cadeaux au pied du sapin, déposer des oeufs aux quatre coins du jardin, récolter les dents de laits toutes les nuits de l’année ou encore nous emmener au pays du rêve chaque nuit.

Tout ce beau petit monde est là pour veiller sur les enfants et apporter de la joie. Mission également réussie****avec le film.

De très belles images, un côté féérique solide, avec une histoire prenante et magique.

Comme il s’agit en premier lieu d’un film pour enfants, le scénariste a rempli sa mission en écrivant un scénario simple et sans réelle difficulté de compréhension pour le jeune public. Chose que certains films pour enfants ne font pas.

Bunny le lapin de Pâques, Noël, la Fée des dents (= la petite souris)…, les cinq légendes apportent bonheur, joie aux enfants qui sont les rois. Le film le montre bien en excluant les adultes de l’histoire. S’ils doivent apparaitre, ce n’est que de dos ou alors on entend leur voix. Mais on ne voit pas leur visage.

Mais ce n’est pas pour autant que les spectateurs adultes ont été oubliés. Le public plus mature appréciera l’humour et les piques que s’envoient Jack Frost et Bunny.

Niveau humour, là aussi on aime l’effort apporté pour nous offrir des blagues nouvelles et des situations comiques que nous n’aurions pas déjà entendu.

Parlons aussi rapidement du méchant Pitch qui est là pour hanter les rêvesSombre, on lui reconnait une certaine ressemblance avec Hadès, le Dieu des enfers dans la mythologie grecque et plus simplement dans Hercule. Un choix sûrement calculé pour donner vie à celui dont le seul but est d’effrayer les enfants.

Les Cinq légendes est vraiment le film idéal pour Noël. Les petits seront fascinés, émerveillés de voir ces grands mythes en pleine action. Les grands retomberont en enfance, désireux de retrouver leur innocence. Même ceux qui seraient réticents tomberont sous le charme.

Vous sortirez de la salle des étoiles pleins yeux.

Ma note : 4,5/5