[Critique] Les Flingueuses

Critique-Les-Flingueuses-Sandra-Bullock

Verdict de ces Flingueuses…


Titre original : The Heat
Réalisateur : Paul Feig
Acteurs : Sandra Bullock, Melissa McCarthy, Demian Bichir
Distribution : Twentieth Century Fox France
Durée : 1h57
Genre : Action , Comédie , Policier
Date de sortie : 21 Août 2013

Synopsis : D’un côté il y a l’agent spécial du FBI, Sarah Ashburn, une enquêtrice rigoureuse et méthodique dont la réputation la précède tant pour son excellence que son arrogance démesurée. De l’autre l’agent de police de Boston, Shannon Mullins, reconnue pour son fort tempérament et son vocabulaire fleuri. L’une comme l’autre, n’ont jamais eu de partenaire dans le travail… ni vraiment d’amis.
Ainsi, lorsque ces deux représentantes de la loi radicalement opposées sont obligées de faire équipe pour arrêter un baron de la drogue sans pitié, elles se retrouvent à devoir lutter non seulement contre un puissant syndicat du crime, mais aussi et surtout contre l’envie de s’entretuer.

Mon avis

Paul Feig a semble t-il trouvé la recette du succès avec ses comédies féminine, après la très belle surprise Mes Meilleures amies, qu’il n’hésite pas à réutiliser, en faisant d’ailleurs appel à l’une des révélations de ce dernier film mais cette fois-ci en un peu plus musclé et avec un duo inédit.

Si l’idée de départ est plaisant ainsi que ces deux têtes d’affiche, le résultat n’est pas à la hauteur des attentes.
Les Flingueuses ne présente aucune originalité, ce dont on se doutait assez avec la bande annonce mais on pouvait espérer une surprise, et côté scénario c’est assez vide et il ne prend pas une véritable direction, ce qui est dommage. On pose les personnages lais la situation, l’action apparait comme secondaire.

Ce qui est privilégié c’est la relation entre nos deux femmes au caractère et aux méthodes bien contraires.
Le problème ici c’est qu’on mise tout la dessus, on accentue la grossièreté et les manières peu délicates de Melissa McCarthy. Les blagues sont lourdes, elles traînent en longueur et au final sur près de deux heures la sauce ne prend pas, on ne rigole vraiment qu’à 2-3 blagues.
Quand au personnage de Sandra Bullock, on est bien tenté de voir Gracie Hart de Miss Détective. Impression de déjà-vu.

Si Les Flingueuses a cartonné aux États-Unis, il est dur d’imaginer le même succès en France quand on voit notamment la promotion qui est faite autour. Je vous épargne ainsi l’affiche finale française à la phrase d’accroche qui a fait réagir toute la blogosphère (une histoire de règles…) et de plus on peut regretter la mauvaise traduction de certaines répliques qui perdent du coup de leur saveur.

Au final, ce qui plait dans Les Flingueuses c’est son duo inédit bien trouvé mais malheureusement mal exploité. On regrette le côté too much, sans originalité et les longueurs.

Ma note : 2/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.