Critique Les Minions (note: 1/5)Les minions le sont-ils en solo ?

Titre original : The Minions
Réalisateurs : Pierre Coffin, Kyle Balda
Avec les voix de : Sandra Bullock, Michael Keaton (VO), Marion Cotillard, Guillaume Canet (VF)
Distribution : Universal Pictures International France
Durée : 1h31
Genre : Animation , Famille
Date de sortie : 8 juillet 2015

Synopsis : A partir de 3 ans

A l’origine de simples organismes monocellulaires de couleur jaune, les Minions ont évolué au cours des âges au service de maîtres plus abjectes les uns que les autres. Les disparitions répétitives de ceux-ci, des tyrannosaures à Napoléon, ont plongé les Minions dans une profonde dépression. Mais l’un d’eux, prénommé Kevin, a une idée. Flanqué de Stuart, l’adolescent rebelle et de l’adorable petit Bob, Kevin part à la recherche d’un nouveau patron malfaisant pour guider les siens. Nos trois Minions se lancent dans un palpitant voyage qui va les conduire à leur nouveau maître : Scarlet Overkill, la première superméchante de l’histoire. De l’Antarctique au New York des années 60, nos trois compères arrivent finalement à Londres, où ils vont devoir faire face à la plus terrible menace de leur existence : l’annihilation de leur espèce.

Mon avis

Célèbres et adorés depuis le premier film Moi, moche et méchant, l’idée d’un spin-off sur Les Minions, ces assistants du méchant Gru, n’était pas déplaisante. Malheureusement le résultat est loin de plaire.

Ce qui fait la force des Minions, ce pour quoi les petits et les grands les aiment, c’est leur langage, un mélange de français, espagnol, anglais, bref une langue bien à eux qui sont leur marque de fabrique. On apprécie fortement cette originalité, mais à petites doses.
C’est le problème du film Les Minions puisque ce sont les personnages principaux, ils ont plus de temps à l’écran et s’expriment dans leur langue, tout en faisant des bêtises qui font sourire. Mais leur langue étant unique, on ne comprend rien, ou presque rien en dehors des quelques mots distincts, et même si le film ne dure que 1h30, cela est trop, trop lourd et les minions perdent de leur intérêt. On ne peut que déduire ce qu’ils se racontent. Les bêtises des petits bonhommes jaunes ne suffisent pas à faire tout le long du film.

On en vient à s’intéresser plus à la méchante du film, sympathique malgré sa méchanceté. C’est Sandra Bullock qui prête sa voix et elle lui colle à merveille.

Au final, le film Les Minions partait d’une bonne intention mais la magie ne marche pas aussi bien que dans Moi, moche et méchant. Leur place ne peut être que secondaire.

Ma noCritique Les Minions (note: 1/5)Minions-300x241.jpg)](/content/images/2015/12/Critique-Les-Minions.jpg)Les minions le sont-ils en solo ?

Titre original : The Minions
Réalisateurs : Pierre Coffin, Kyle Balda
Avec les voix de : Sandra Bullock, Michael Keaton (VO), Marion Cotillard, Guillaume Canet (VF)
Distribution : Universal Pictures International France
Durée : 1h31
Genre : Animation , Famille
Date de sortie : 8 juillet 2015

Synopsis : A partir de 3 ans

A l’origine de simples organismes monocellulaires de couleur jaune, les Minions ont évolué au cours des âges au service de maîtres plus abjectes les uns que les autres. Les disparitions répétitives de ceux-ci, des tyrannosaures à Napoléon, ont plongé les Minions dans une profonde dépression. Mais l’un d’eux, prénommé Kevin, a une idée. Flanqué de Stuart, l’adolescent rebelle et de l’adorable petit Bob, Kevin part à la recherche d’un nouveau patron malfaisant pour guider les siens. Nos trois Minions se lancent dans un palpitant voyage qui va les conduire à leur nouveau maître : Scarlet Overkill, la première superméchante de l’histoire. De l’Antarctique au New York des années 60, nos trois compères arrivent finalement à Londres, où ils vont devoir faire face à la plus terrible menace de leur existence : l’annihilation de leur espèce.

Mon avis

Célèbres et adorés depuis le premier film Moi, moche et méchant, l’idée d’un spin-off sur Les Minions, ces assistants du méchant Gru, n’était pas déplaisante. Malheureusement le résultat est loin de plaire.

Ce qui fait la force des Minions, ce pour quoi les petits et les grands les aiment, c’est leur langage, un mélange de français, espagnol, anglais, bref une langue bien à eux qui sont leur marque de fabrique. On apprécie fortement cette originalité, mais à petites doses.
C’est le problème du film Les Minions puisque ce sont les personnages principaux, ils ont plus de temps à l’écran et s’expriment dans leur langue, tout en faisant des bêtises qui font sourire. Mais leur langue étant unique, on ne comprend rien, ou presque rien en dehors des quelques mots distincts, et même si le film ne dure que 1h30, cela est trop, trop lourd et les minions perdent de leur intérêt. On ne peut que déduire ce qu’ils se racontent. Les bêtises des petits bonhommes jaunes ne suffisent pas à faire tout le long du film.

On en vient à s’intéresser plus à la méchante du film, sympathique malgré sa méchanceté. C’est Sandra Bullock qui prête sa voix et elle lui colle à merveille.

Au final, le film Les Minions partait d’une bonne intention mais la magie ne marche pas aussi bien que dans Moi, moche et méchant. Leur place ne peut être que secondaire.

Ma note : 1/5