[Critique] Les Veuves (note : 1/5 - via popmovies.fr)Après 3 succès, Steve McQueen récidive t-il une quatrième fois avec Les Veuves ?

Titre original : Widows
Réalisateur : Joon-Hwan Jang
Acteurs : Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki, Liam Neeson
Distribution : CJ Entertainment
Durée : 2h09
Genre : Thriller, Drame
Date de sortie : 28 novembre

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Chicago, de nos jours. Quatre femmes qui ne se connaissent pas. Leurs maris viennent de mourir lors d’un braquage qui a mal tourné, les laissant avec une lourde dette à rembourser. Elles n’ont rien en commun mais décident d’unir leurs forces pour terminer ce que leurs époux avaient commencé. Et prendre leur propre destin en main…

Mon avis

Vendu comme LE grand film de braquage féminin de la fin d’année, un film à ne surtout pas manquer avec un énorme casting, Les Veuves se révèle en réalité bien décevant.

Jusqu’à présent Steve McQueen avait fait un sans faute. Il a enchaîné les succès avec Hunger et Shame, deux films où il faisait appel à Michael Fassbender, alors grande star du moment, avant la consécration de 12 Years A Slave qui lui valu l’Oscar du Meilleur film (sous l’ère Obama).
Malheureusement pour le réalisateur, il n’y aura pas de quatrième succès d’affilé. Les Veuves réussissant à avoir tout faux.

Tout d’abord trop long, l’intrigue n’est pas si solide et les rebondissements ne sont pas à la hauteur du réalisateur et cela en devient ridicule. Un ridicule qui est continu avec Daniel Kaluuya (Get Out, Black Panther) et ses mimiques que le rendent plus agaçant que vraiment menaçant.
Les personnages féminins ne sont pas développés, on ne sait pas grand chose d’elles au final, on ne peut pas vraiment se prendre de sympathie pour Viola Davis et ses nouvelles « amies », en dehors peut-être du personnage d’Elizabeth Debicki.

Les Veuves a été co-écrit par Steve McQueen et Gillian Flynn, auteure de Gone Girl dont l’adaptation était très réussie. Mais elle devrait peut-être se contenter de l’écriture de roman plutôt que de faire des scénarios pour le cinéma. Du moins c’était sa première tentative mais vu le résultat, l’envie n’est pas forcément là pour voir un autre essai.
Et en ce qui concerne McQueen, on dira que c’est un passage à vide après ses trois gros succès.

Les Veuves est vide, manque de puissance alors qu’il y avait matière, en plus de situer son action à Chicago, ville réputée pour sa violence et sa beauté. Elle aurait mérité d’être mise plus en avant.
Viola Davis n’est pas au meilleur de sa forme, elle a offert bien mieux et surtout elle s’enferme un peu dans un rôle dont elle a l’habitude avec la série How To Get Away With Murder.
Il faut faire l’impasse sur le film, sauf si l’on a 2 heures à tuer.

Ma no[Critique] Les Veuves (note : 1/5 - via popmovies.fr)-Veuves-300x200.jpg)](/critique-les-veuves/critique-les-veuves/)Après 3 succès, Steve McQueen récidive t-il une quatrième fois avec Les Veuves ?

Titre original : Widows
Réalisateur : Joon-Hwan Jang
Acteurs : Viola Davis, Michelle Rodriguez, Elizabeth Debicki, Liam Neeson
Distribution : CJ Entertainment
Durée : 2h09
Genre : Thriller, Drame
Date de sortie : 28 novembre

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Chicago, de nos jours. Quatre femmes qui ne se connaissent pas. Leurs maris viennent de mourir lors d’un braquage qui a mal tourné, les laissant avec une lourde dette à rembourser. Elles n’ont rien en commun mais décident d’unir leurs forces pour terminer ce que leurs époux avaient commencé. Et prendre leur propre destin en main…

Mon avis

Vendu comme LE grand film de braquage féminin de la fin d’année, un film à ne surtout pas manquer avec un énorme casting, Les Veuves se révèle en réalité bien décevant.

Jusqu’à présent Steve McQueen avait fait un sans faute. Il a enchaîné les succès avec Hunger et Shame, deux films où il faisait appel à Michael Fassbender, alors grande star du moment, avant la consécration de 12 Years A Slave qui lui valu l’Oscar du Meilleur film (sous l’ère Obama).
Malheureusement pour le réalisateur, il n’y aura pas de quatrième succès d’affilé. Les Veuves réussissant à avoir tout faux.

Tout d’abord trop long, l’intrigue n’est pas si solide et les rebondissements ne sont pas à la hauteur du réalisateur et cela en devient ridicule. Un ridicule qui est continu avec Daniel Kaluuya (Get Out, Black Panther) et ses mimiques que le rendent plus agaçant que vraiment menaçant.
Les personnages féminins ne sont pas développés, on ne sait pas grand chose d’elles au final, on ne peut pas vraiment se prendre de sympathie pour Viola Davis et ses nouvelles « amies », en dehors peut-être du personnage d’Elizabeth Debicki.

Les Veuves a été co-écrit par Steve McQueen et Gillian Flynn, auteure de Gone Girl dont l’adaptation était très réussie. Mais elle devrait peut-être se contenter de l’écriture de roman plutôt que de faire des scénarios pour le cinéma. Du moins c’était sa première tentative mais vu le résultat, l’envie n’est pas forcément là pour voir un autre essai.
Et en ce qui concerne McQueen, on dira que c’est un passage à vide après ses trois gros succès.

Les Veuves est vide, manque de puissance alors qu’il y avait matière, en plus de situer son action à Chicago, ville réputée pour sa violence et sa beauté. Elle aurait mérité d’être mise plus en avant.
Viola Davis n’est pas au meilleur de sa forme, elle a offert bien mieux et surtout elle s’enferme un peu dans un rôle dont elle a l’habitude avec la série How To Get Away With Murder.
Il faut faire l’impasse sur le film, sauf si l’on a 2 heures à tuer.

Ma note : 1/5