Critique-Locke-Tom-HardyDécouvrez ma critique de Locke avec Tom Hardy.

Réalisateur : Steven Knight
Acteurs : Tom Hardy, Ruth Wilson, Ben Daniel
Distribution :
Durée : 1h25
Genre : Drame, Thriller
Date de sortie : 23 juillet 2014

Synopsis : Promis à un futur brillant, Ivan Locke voit sa vie basculer le jour où un coup de téléphone menace sa famille et sa carrière.

Mon avis

Avec Locke, le réalisateur Steven Knight propose un nouvel exercice de huis clos puisque toute l’action du film se déroule dans une voiture.
Près de 1h30 de route, pendant laquelle Tom Hardy reste seul à l’écran, conduisant sans arrêt pour arriver à sa destination.
Durant ce long trajet, il tente de réparer les problèmes liés à son départ sur la route, un brin précipité et lorsque la nature de ce départ est révélé, force est de constater que la situation et le lieu dans lequel il se trouve ne font pas bon ménage.

Le film est très humain, les problèmes qu’il rencontre sont communs et il est facile de se mettre à sa place, de comprendre ce qu’il ressent alors que sa vie bascule totalement.
L’incessante sonnerie de téléphone empêche de tomber dans l’ennui puisque les appels apportent chacun une petite dose de tension pour le personnage d’Ivan. On assiste à la chute de cet homme, qui doit payer le prix de ses actions mais dans une situation assez inconfortable et pesante avec beaucoup d’émotions.

Locke est une expérience, parfois fatigante et stressante (si on est sujet à la claustrophobie) puisqu’il n’y a aucun mouvement, tout est statique avec seulement Tom Hardy qui conduit.
Le stress peut être accentué par toutes les sonneries qui s’enchainent et ne laisse pas un petit moment de repos.

Locke est donc une expérience qui peut perturber au premier abord mais qui est intéressante pour Tom Hardy, qui a pris un accent gallois et a une attitude beaucoup plus mature.
L’acteur offre une bonne performance vu la difficulté du lieu de l’action, il doit se contrôler tout en montrant le plus d’émotions. Une pointe de détresse dans sa voix, il est seul et parfois la lourdeur de la situation lui pèse et il devient alors menaçant, tout avec cette pointe de contrôle.
Aucun artifice, aucun support pour l’acteur qui ne peut s’appuyer du secondaire et offre ainsi une très belle interprétation .

Ma noteCritique-Locke-Tom-Hardym-Hardy-300x128.jpg)](/content/images/2014/06/Critique-Locke-Tom-Hardy.jpg)Découvrez ma critique de Locke avec Tom Hardy.

Réalisateur : Steven Knight
Acteurs : Tom Hardy, Ruth Wilson, Ben Daniel
Distribution :
Durée : 1h25
Genre : Drame, Thriller
Date de sortie : 23 juillet 2014

Synopsis : Promis à un futur brillant, Ivan Locke voit sa vie basculer le jour où un coup de téléphone menace sa famille et sa carrière.

Mon avis

Avec Locke, le réalisateur Steven Knight propose un nouvel exercice de huis clos puisque toute l’action du film se déroule dans une voiture.
Près de 1h30 de route, pendant laquelle Tom Hardy reste seul à l’écran, conduisant sans arrêt pour arriver à sa destination.
Durant ce long trajet, il tente de réparer les problèmes liés à son départ sur la route, un brin précipité et lorsque la nature de ce départ est révélé, force est de constater que la situation et le lieu dans lequel il se trouve ne font pas bon ménage.

Le film est très humain, les problèmes qu’il rencontre sont communs et il est facile de se mettre à sa place, de comprendre ce qu’il ressent alors que sa vie bascule totalement.
L’incessante sonnerie de téléphone empêche de tomber dans l’ennui puisque les appels apportent chacun une petite dose de tension pour le personnage d’Ivan. On assiste à la chute de cet homme, qui doit payer le prix de ses actions mais dans une situation assez inconfortable et pesante avec beaucoup d’émotions.

Locke est une expérience, parfois fatigante et stressante (si on est sujet à la claustrophobie) puisqu’il n’y a aucun mouvement, tout est statique avec seulement Tom Hardy qui conduit.
Le stress peut être accentué par toutes les sonneries qui s’enchainent et ne laisse pas un petit moment de repos.

Locke est donc une expérience qui peut perturber au premier abord mais qui est intéressante pour Tom Hardy, qui a pris un accent gallois et a une attitude beaucoup plus mature.
L’acteur offre une bonne performance vu la difficulté du lieu de l’action, il doit se contrôler tout en montrant le plus d’émotions. Une pointe de détresse dans sa voix, il est seul et parfois la lourdeur de la situation lui pèse et il devient alors menaçant, tout avec cette pointe de contrôle.
Aucun artifice, aucun support pour l’acteur qui ne peut s’appuyer du secondaire et offre ainsi une très belle interprétation .

Ma note : 2,5/5