Critique-Magic-In-The-MoonlightRetour sur le nouveau film de Woody Allen !

Réalisateur : Woody Allen
Acteurs : Emma Stone, Colin Firth, Marcia Gay Harden
Distribution : Mars Distribution
Durée : 1h38
Genre : Comédie
Date de sortie : 22 octobre 2014

Synopsis : Le prestidigitateur chinois Wei Ling Soo est le plus célèbre magicien de son époque, mais rares sont ceux à savoir qu’il s’agit en réalité du nom de scène de Stanley Crawford : cet Anglais arrogant et grognon ne supporte pas les soi-disant médiums qui prétendent prédire l’avenir. Se laissant convaincre par son fidèle ami Howard Burkan, Stanley se rend chez les Catledge qui possèdent une somptueuse propriété sur la Côte d’Azur et se fait passer pour un homme d’affaires, du nom de Stanley Taplinger, dans le but de démasquer la jeune et ravissante Sophie Baker, une prétendue médium, qui y séjourne avec sa mère.

Mon avis

Woody Allen ne s’arrête jamais de tourner. Bourreau de travail, il réalise un film par an.
Il parait que de ce fait, ses films ne sont jamais du même niveau et que donc un coup on aime ses films, un coup on ne les aime pas.

C’est malheureusement le cas ici avec Magic in the Moonlight, sa nouvelle réalisation qui met en scène le duo Emma Stone et Colin Firth.
Son précédent film, Blue Jasmine avait bluffé et ébloui notamment grâce à l’incroyable performance de ses deux actrices, Cate Blanchett et Sally Hawkins.

Le niveau était donc haut et la déception était au rendez-vous devant ce Magic in the Moonlight qui n’a rien de magique.
Des efforts sont faits pour émerveiller, avec un jeu des lumières et une atmosphère tranquille du Sud de la France.
Malheureusement la magie ne prend à aucun moment et même en faisant des efforts pour se concentrer et trouver un attrait.

Magic in the Moonlight ne dégage pas d’énergie, est assez lent et surtout il est prévisible.
Le dénouement qui se veut un brin rocambolesque manque de rythme, d’émotion et de conviction. Surtout que c’est dénouement qui ne surprend pas.
Il y a quelques passages drôles mais rien de vraiment mémorables.

Côté casting, Colin Firth surjoue et ne rentre pas vraiment dans les chaussures de son personnage. Il essaye, prend un nouvel accent mais il semble dépassé par l’univers et ne convainc pas.
Emma Stone joue bien son rôle, elle arrive à charmer grâce à son naturel mais il manque un petit quelque chose pour totalement captivé. Cela notamment à cause du manque de charisme de son partenaire.

Au final, Magic in the Moonlight déçoit après l’incroyable Blue Jasmine que Woody Allen a offert l’an dernier.
Que ce soit au niveau de l’histoire, prévisible et sans magie, ou au niveau du casting, qui manque d’alchimie.
Magic in the Moonlight ne dure pas longtemps (1h38) mais il parait bien plus long.

Ma note : 1/5

Pour ne rien louper de l’actualité cinéma, retrouvez PopMovies sur Facebook !