Critique-NebraskaNebraska, un film touchant.

Réalisateur : Alexander Payne
Acteurs : Bruce Dern, Will Forte, June Squibb
Distribution : Diaphana Distribution
Durée : 1h55
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie : 2 avril 2014

Synopsis : Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain, à pied puisqu’il ne peut plus conduire. Un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit. Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville perdue du Nebraska qui s’avère être le lieu où le père a grandi. C’est ici que tout dérape. Rassurez-vous, c’est une comédie !

Mon avis

Nebraska c’est l’histoire simple, banale et touchante d’un vieil homme qui reçoit une publicité lui annonçant qu’il a gagné le gros lot.
Croyant à ce courrier, il décide de se rendre au Nebraska pour récupérer son prix, sans oublier au passage de dire autour qu’il est devenu riche.
Malheureusement, l’homme n’est qu’une de ces « victimes » des publicités vous annonçant comme possible heureux gagnant d’une somme incroyable.  Une arnaque évidente pour tous sauf pour le vieil homme qui veut, coûte que coûte, récupérer son argent.
Pour éviter tout problème, son fils l’accompagne dans ce qui sera un petit road trip entre un père et son fils.

Durant tout le film, ce dernier va découvrir le véritable visage de son père, il va en apprendre davantage sur cet homme qu’il ne connait finalement pas si bien. Il aura cette petite chance de voir qui était son père quand il était jeune au détour de conversations avec d’anciens amis croisés lors de ce voyage.

**Nebraska **reste simple et offre une insertion dans la vie bien normale des deux hommes.
Quelques passages très drôles, avec une utilisation du Noir & Blanc qui permet de se focaliser sur la relation et non le reste.

Au final, Nebraska ne plaira pas à tous, la lenteur du film y sera pour beaucoup mais c’est un petit road-movie très touchant, dans l’Amérique profonde, la vraie, sans artifice grâce au Noir & Blanc;

Ma noteCritique-Nebraskaebraska-300x168.jpg)](/content/images/2014/03/Critique-Nebraska.jpg)Nebraska, un film touchant.

Réalisateur : Alexander Payne
Acteurs : Bruce Dern, Will Forte, June Squibb
Distribution : Diaphana Distribution
Durée : 1h55
Genre : Comédie, Drame
Date de sortie : 2 avril 2014

Synopsis : Un vieil homme, persuadé qu’il a gagné le gros lot à un improbable tirage au sort par correspondance, cherche à rejoindre le Nebraska pour y recevoir son gain, à pied puisqu’il ne peut plus conduire. Un de ses deux fils se décide finalement à emmener son père en voiture chercher ce chèque auquel personne ne croit. Pendant le voyage, le vieillard se blesse et l’équipée fait une étape forcée dans une petite ville perdue du Nebraska qui s’avère être le lieu où le père a grandi. C’est ici que tout dérape. Rassurez-vous, c’est une comédie !

Mon avis

Nebraska c’est l’histoire simple, banale et touchante d’un vieil homme qui reçoit une publicité lui annonçant qu’il a gagné le gros lot.
Croyant à ce courrier, il décide de se rendre au Nebraska pour récupérer son prix, sans oublier au passage de dire autour qu’il est devenu riche.
Malheureusement, l’homme n’est qu’une de ces « victimes » des publicités vous annonçant comme possible heureux gagnant d’une somme incroyable.  Une arnaque évidente pour tous sauf pour le vieil homme qui veut, coûte que coûte, récupérer son argent.
Pour éviter tout problème, son fils l’accompagne dans ce qui sera un petit road trip entre un père et son fils.

Durant tout le film, ce dernier va découvrir le véritable visage de son père, il va en apprendre davantage sur cet homme qu’il ne connait finalement pas si bien. Il aura cette petite chance de voir qui était son père quand il était jeune au détour de conversations avec d’anciens amis croisés lors de ce voyage.

**Nebraska **reste simple et offre une insertion dans la vie bien normale des deux hommes.
Quelques passages très drôles, avec une utilisation du Noir & Blanc qui permet de se focaliser sur la relation et non le reste.

Au final, Nebraska ne plaira pas à tous, la lenteur du film y sera pour beaucoup mais c’est un petit road-movie très touchant, dans l’Amérique profonde, la vraie, sans artifice grâce au Noir & Blanc;

Ma note : 2,5/5