Critique-Paradise-Lost-Benicio-Del-ToroRetour sur Paradise Lost avec Benicio Del Toro.

Titre original: Escobar : Paradise Lost
Réalisateur : Andrea Di Stefano
Acteurs : Benicio Del Toro, Josh Hutcherson, Claudia Traisac
Distribution : Pathé Distribution
Durée : 1h54
Genre : Thriller, Romance
Date de sortie : 5 novembre 2014

Synopsis : Nick pense avoir trouvé son paradis en rejoignant son frère en Colombie. Un lagon turquoise, une plage d’ivoire et des vagues parfaites ; un rêve pour ce jeune surfeur canadien. Il y rencontre Maria, une magnifique Colombienne. Ils tombent follement amoureux. Tout semble parfait… jusqu’à ce que Maria le présente à son oncle : un certain Pablo Escobar.

Mon avis

Paradise Lost n’est pas un biopic sur Pablo Escobar.
Le premier film de Daniela Di Stefano utilise la figure du trafiquant de drogue pour raconter une histoire assez universelle du bien contre le mal.
Du coup en ne cédant pas à la facilité et aux attentes que peut créer le simple nom de Pablo Escobar, Paradise Lost réussit son exercice.

Il est simple de se mettre à la place de Nick, jeune amoureux un brin naïf, qui se retrouve aspiré dans le monde sombre d’Escobar. Le seul problème c’est qu’une fois qu’on rentre dans la maison du mal, on ne peut en sortir.

Le film est bien construit dans son récit et va par étape sans offrir dès le début le conflit entre les deux hommes, les deux mondes.
La première partie se concentre d’abord sur la romance entre Nick et Maria, sur la beauté de la Colombie et du lieu où Nick et son frère s’installent mais présente aussi me problème de la violence qui sert de transition avec la seconde partie qui sera plus sombre.
La tension est alors bien présente et prenante, on ne sait pas ce qui va arriver à Nick ni ce qu’il décidera de faire. On peut s’imaginer à sa place, qu’est-ce que l’on ferait dans cette situation.

Paradise Lost se concentre sur l’aspect morale, la confrontation entre deux mondes.
La drogue n’est pas présente, ce qui surprend au premier abord mais qui passe bien avec l’histoire traitée.

Côté casting, Benicio Del Toro interprète avec justesse ce Pablo Escobar dont on ne connaissait pas vraiment cette facette, à la fois douce et violente. L’acteur n’a pas besoin de forcer son charisme pour donner des frissons.
Josh Hutcherson se glisse parfaitement dans la peau du jeune Nick qui se retrouve dans ce piège.

Seul point négatif du film, le montage qui ne convient pas, vient parfois casser le rythme et perturbe.

Au final,** Paradise Lost** réussit son exercice en surprenant le spectateur et en n’offrant pas ce qu’on attend d’un film avec Pablo Escobar, ce n’est pas un biopic mais tout ce qui touche au personnage (son caractère, son attitude) est vrai.
Le duo Benicio Del Toro et Josh Hutcherson fonctionne et ils jouent tous les deux bien.
Le film attise la curiosité et l’envie d’en savoir plus sur l’homme qu’était Pablo Escobar.

Ma note : 3/5

Pour ne rien louper de l’actualité cinéma, retrouvez PopMovies sur Facebook !