[Critique] Peter et Elliott le dragon (note: 2/5 via PopMovies.fr)Que vaut cette nouvelle version de Peter et Elliott le dragon ?

Titre original : ** Pete’s Dragon**
Réalisateur : David Lowery
Acteurs : Oakes Fegley, Bryce Dallas Howard, Robert Redford, Karl Urban
Distribution : The Walt Disney Company France
Durée : 1h42
Genre : Aventure, Comédie, Fantastique, Famille
Date de sortie : 17 août 2016

Synopsis : Depuis de longues années, M. Meacham, un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un féroce dragon qui vivrait au plus profond de la forêt voisine. Pour sa fille Grace, garde forestière de son état, tout ceci n’est que contes à dormir debout… jusqu’au jour où elle fait connaissance avec Peter. Ce mystérieux petit garçon de 10 ans – qui dit n’avoir ni famille ni foyer – assure qu’il vit dans les bois avec un dragon géant baptisé Elliott. Et la description qu’il en fait correspond étonnamment à celui dont parle son père… Avec l’aide de la jeune Natalie – la fille de Jack, le propriétaire de la scierie -, Grace va tout mettre en oeuvre pour découvrir qui est vraiment Peter, d’où il vient, et percer le secret de son incroyable histoire…

Mon avis

Les premières minutes du film attisent la curiosité et l’envie de découvrir un peu plus cette histoire d’un petit garçon et de son dragon. Malheureusement le résultat n’est pas vraiment à la hauteur de ce que l’on espérait.

Peter et Elliott le dragon, nouveau remake signé Hollywood, a le mérite de proposer une histoire qui n’est pas forcément très connue du grand public. Le film original étant sorti en 1977, on a en tête des brides d’images d’un petit garçon, en chair et en os, face à un dragon de dessin animé avec une coupe de cheveux rose.
Le temps et la technologie le permettant, on dit au revoir au rose et l’animation pour le dragon qui est entièrement fait par CGI et s’adapte à son univers avec sa couleur verte, il devient un dragon caméléon.
Le changement de look ne dérange pas, même si le rose participait à une originalité, on s’habitue à cette nouvelle version bien faite.

Malheureusement du côté de l’histoire, alors que c’est ce que vend le film, on ne voit pas grand chose de la grande amitié entre Peter et Elliott. On a droit à quels moments dans leur intimité mais ça reste très mineur alors que le petit garçon a passé 6 ans aux côtés du dragon dans la forêt.
Le film se focalise surtout sur le retour de Peter parmi la civilisation, comment il doit faire avec les autres hommes. Et alors que ça devrait être un moment émouvant, ce petit garçon perdu au milieu de tout ce bruit, le personnage joué par Bryce Dallas Howard qui se prend d’affection pour lui et son histoire d’orphelin, il n’y a rien qui se passe.
L’histoire reste simple sans chercher à époustoufler le spectateur, c’est très lisse.

Il manque des éléments à l’histoire, on survole beaucoup de choses sans rentrer dans les détails (ce n’est pas comme si le studio avait limité la durée du film déjà importante, 1h42 qui passe extrêmement vite, ou lentement), on nous pose des évidences qui ne le sont pas.

Du côté du casting, on a plaisir à voir Karl Urban dans le rôle du méchant et le duo formé par Bryce Dallas Howard et Robert Redford fonctionne plutôt bien. Les acteurs jouent plutôt bien sans vraiment briller.

Au final, Peter et Elliott le dragon version 2016 manque cruellement d’émotions, l’histoire reste sage et ne s’implique pas vraiment. Il y a certes des moments qui font sourire et feraient apparaitre une petite larme au coin de l’oeil mais ça reste très mineur.
Vite vu et vite oublié, on aura plutôt envie de (re)découvrir la version originale de Peter et Elliott le dragon.

Ma note : 2/5