Critique-PrisonersVerdict de ce Prisoners…

Réalisateur : Denis Villeneuve
Acteurs : Hugh Jackman, Jake Gyllenhaal, Viola Davis, Paul Dano, Maria Bello
Distribution : SND
Durée : 2h33
Genre : Thriller
Date de sortie : 9 octobre 2013

Synopsis : Dans la banlieue de Boston, deux fillettes de 6 ans, Anna et Joy, ont disparu. Le détective Loki privilégie la thèse du kidnapping suite au témoignage de Keller, le père d’Anna. Le suspect numéro 1 est rapidement arrêté mais est relâché quelques jours plus tard faute de preuve, entrainant la fureur de Keller. Aveuglé par sa douleur, le père dévasté se lance alors dans une course contre la montre pour retrouver les enfants disparus. De son côté, Loki essaie de trouver des indices pour arrêter le coupable avant que Keller ne commette l’irréparable… Les jours passent et les chances de retrouver les fillettes s’amenuisent…

Mon avis

Dans la froideur de la ville de Boston, Denis Villeneuve pose sa caméra et embarque le spectateur dans un thriller digne des meilleurs romans du genre.

Prisoners est construit de la même façon qu’un livre, avec notamment des fondus noirs qui donnent cette impression de tourner la page de fin d’un chapitre. Segmenté en plusieurs parties, toutes liées et racontant un moment précis dans le déroulement de l’intrigue. On souffle à chaque changement avant de replonger dans la noirceur de cet disparition.
Plusieurs pistes sont données, la
tension est bien présente
dès les premières minutes et plus le film avance plus les certitudes sont remises en question. Le doute s’installe et les répliques de certains personnages accentuent cette sensation. Il faut laisser la place place à de nouvelles** possibilités, terribles…**
Le dénouement arrive et surprend mais prend tout son sens en repensant à certaines phrases inquiétantes des personnages. Et la fin garde en haleine, retient le souffle du spectateur et se termine en beauté.

Du début à la fin le film est maîtrisé. Il offre plusieurs pistes au spectateur qui peut jouer au policier et tenter de résoudre l’affaire. Une fois qu’une certitude s’installe, le scénario sort une nouvelle carte et tout est à refaire.
Même s’il y a quelques longueurs, il est** dur de décrocher**, d’autant plus que le casting est impeccable avec un Hugh Jackman qui montre sa puissance et la vulnérabilité de ce père prêt à tout pour retrouver sa fille.
Face à lui, Jake Gyllenhaal sort la carte du policer aux manières peu douces, un peu mafieux sur les bords avec ses tatouages et sa chaîne en or. Ce rôle lui va très bien, son personnage est intriguant, sombre.
Paul Dano est comme à son habitude, un sans faute. Il se glisse parfaitement dans la peau de ce jeune homme inquiétant, il ne rassure pas avec sa petite voix.

Au final, **Prisoners **est une très belle surprise, un thriller sombre haletant et captivant qui peut compter sur un scénario solide, une réalisation impeccable et un casting incroyable.
Une chose est sûre, à la sortie de la salle vous serez encore sous l’emprise du film.

Ma note : 4/5